Jo Bouroch / Shutterstock

Alors que le Sénat, détenteur du pouvoir législatif en France, constitue la chambre haute du Parlement français, et semble synonyme d’austérité et de droiture, il s’avère néanmoins que celui-ci garde quelques secrets bien cachés…

Sous le jardin du Petit Luxembourg, le Sénat possède depuis 1937 un bunker aménagé qui abritait sans le savoir des témoignages d’une période sombre de l’Histoire. Quand le IIIe Reich a envahi Paris, l’armée de l’air allemande aurait occupé le palais abritant le Sénat et le bunker en question. S’ils quittent les lieux le 25 août 1944, les officiers ont laissé du mobilier et des objets qui étaient restés secrets jusqu’à ce que des journalistes du Monde les mettent au jour.

Pour les sénateurs comme pour le personnel de l’établissement, la surprise était totale. Le service de communication du palais assure que « c’est une découverte pour beaucoup de gens, tout le monde tombe de haut ». D’après Vincent Capo-Canellas, sénateur (UDI) de Seine-Saint-Denis, « cet endroit était resté un peu dans son jus, c’est peut-être l’explication ».

Parmi les reliques nazies découvertes, on trouve diverses pièces de mobilier, un appareil respiratoire allemand, une lampe à gaz, un buste d’Adolf Hitler et le fameux drapeau nazi. Mais ce dernier a quant à lui été retrouvé au sein des archives. Une découverte étonnante, qui prouve que les vestiges laissés par l’Histoire n’ont pas fini de nous surprendre…

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de