Si vous avez peur des araignées, alors vous allez trembler devant cette espèce aux capacités terrifiantes : en plus de nager, de plonger et de flotter, elle est capable de se nourrir de poissons et de crapauds trois fois plus gros qu’elle ! SooCurious vous présente cette espèce surprenante.  

C’est lors du festival mondial de la science, qui s’est déroulé en mars 2016 à Brisbane, sur la côte est de l’Australie, qu’un individu de cette espèce baptisée Dolomedes briangreenei, a été présenté. Son nom ? Brian. Certes peu conventionnel pour une araignée, ce « prénom » lui a été donné en l’honneur du célèbre théoricien et co-fondateur du festival : le professeur Brian Greene.

Brian Greene avec l’araignée Brian 

araignee-4

Cette espèce passe son temps à flotter sur les eaux douces aux alentours de Brisbane. Sa technique de repérage est impressionnante : elle utilise les vibrations – ou les ondes – sur la surface de l’eau pour repérer et chasser ses proies, et peut passer une heure sur l’eau pour parvenir à ses fins.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, cette araignée semi-aquatique peut chasser une grande variété d’animaux qui peuvent mesurer jusqu’à trois fois sa taille. Outre les insectes, elle peut s’attaquer à des crapauds, des poissons ou encore des têtards. A noter également qu’elle est très grande : sa taille équivaut à la taille d’une paume de main.

araignee-5

Robert Raven, scientifique principal en arachnologie au Musée de Queensland a expliqué la technique de ces araignées : « Elles restent sur l’eau jusqu’à ce qu’un insecte ou un animal vienne toucher l’eau. Quand cela arrive, l’araignée avance à toute vitesse en direction de sa proie, la capture, et plonge sous l’eau pour nager jusqu’au rivage avant de la manger. »

Heureusement, cette espèce ne présente aucun risque pour les humains, comme l’explique Raven à Mashable Australie : « J’ai été mordu par une araignée et ce n’est pas particulièrement dangereux, ça pique juste un peu. »

nouvelle-araignee-2

Grenne n’a pas tardé à se lier avec son homonyme Robert Raven : « En physique, tout est une question d’ondes ;  la compréhension de l’univers repose sur ce que nous savons des ondes, des vibrations », explique Green. « Avec l’annonce du mois dernier sur la première détection des ondes gravitationnelles – les ondulations sur la surface de l’espace et du temps – je suis particulièrement honoré d’être si étroitement associé à une araignée qui a sa propre et profonde affinité avec les ondes. »

nouvelle-araignee-3nouvelle-araignee-1

Déroutant ! Les capacités de cette araignée sont incroyables, bien qu’elles soient un peu effrayantes… A la rédaction, on s’est pris de fascination pour cette nouvelle espèce extraordinaire. Si les araignées vous fascinent aussi, vous pouvez découvrir 8 espèces d’araignées aux particularités hors du commun.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de