— RawPixel / Shutterstock.com

Alors que le nombre de cas de patients jeunes n’a cessé d’augmenter au cours des dernières semaines aux Texas, un hôpital de San Antonio a récemment confirmé le décès d’un trentenaire ayant participé à une « Covid party ».

Des « fêtes » en vogue dans de nombreux États américains

En vogue dans de nombreux États américains, notamment le Kentucky, l’Alabama ou encore le Texas, les « Covid parties » consistent, comme leur nom l’indique, à inviter des personnes contaminées par le virus et d’autres ne l’étant pas afin de voir si le virus est réel et si quelqu’un risque vraiment d’être infecté. Et il s’avère que l’expérience s’est révélée fatale pour un Texan âgé de 30 ans, décédé après avoir été admis en urgence à l’hôpital méthodiste pour enfants de San Antonio.

Le Dr Jane Appleby, médecin en chef de l’établissement, a expliqué avoir choisi de partager cette histoire tragique afin de sensibiliser le public américain aux dangers auxquels s’exposent les personnes participant à ce type de rassemblement et de montrer que le virus pouvait entraîner des complications potentiellement mortelles pour toutes les catégories de la population. Selon elle, les derniers mots prononcés par le patient auraient été les suivants : « Je pense que j’ai fait une erreur. Je pensais que c’était un canular, mais ce n’est pas le cas. »

Les données récemment dévoilées par les centres hospitaliers du Texas sont conformes aux tendances nationales montrant que le nombre d’individus jeunes tombant malades est en nette augmentation depuis quelques semaines, par rapport à la vague initiale où l’âge moyen des patients était nettement plus élevé.

sfam_photo / Shutterstock.com

« Les jeunes ne sont pas invincibles »

Selon le département de la santé du comté de Bexar (situé dans le sud du Texas et dont San Antonio constitue le siège), le plus grand nombre de cas récents a été enregistré chez les personnes âgées de 20 à 29 ans (24 %), et de 30 à 39 ans (20 %). Tandis que l’hôpital où le trentenaire texan est décédé a indiqué qu’il prenait actuellement en charge plusieurs patients âgés de 20 à 30 ans. Les autorités locales ont également indiqué une hausse du taux de personnes testées positives au virus, passé de 5 à 22 % en l’espace de quelques semaines.

Comme l’a rappelé Appleby, si certaines des personnes hospitalisées se remettent rapidement et peuvent être renvoyées chez elles, d’autres tombent gravement malades et le cas de ce patient trentenaire décédé constitue un douloureux rappel que « les jeunes ne sont pas invincibles ». Afin de limiter les risques, le médecin encourage le public à porter des masques, à rester chez lui autant que possible et à éviter les rassemblements de personnes.

À l’heure actuelle, plus de 18 600 cas confirmés de coronavirus ont été enregistrés à San Diego, dont 923 pour la seule journée de vendredi.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de