― pruit phatsrivong / Shutterstock.com

Si la pandémie de coronavirus et ses mesures de confinement ont été un calvaire pour la majorité des humains du globe, elle aura néanmoins apporté quelque chose de positif pour les animaux et particulièrement pour les espèces menacées d’extinction comme le dauphin blanc.

Le nombre de dauphins blancs à Hong Kong a augmenté depuis le début du confinement rapporte Positivr. Cela serait dû à l’absence de ferries qui aurait permis aux dauphins à bosse de l’Indo-Pacifique de retrouver une certaine sérénité. Depuis mars 2020, la population de ces espèces maritimes a ainsi bondi de 30 %, ce qui offre aux chercheurs une belle opportunité d’étudier les impacts de l’activité humaine sur la population de ces espèces.

Lindsay Porter, une scientifique maritime, a ainsi confié à Reuters, dans des propos relayés par Positivr, qu’« il est important que nous comprenions les impacts de l’Homme et de ses activités sur cette population, afin que nous puissions peut-être utiliser ces connaissances ailleurs pour sauver ou mieux protéger d’autres populations de dauphins ».

Autre bonne nouvelle, les dauphins blancs ne sont pas les seuls animaux à qui ce confinement a profité puisque les dauphins roses commencent aussi à réapparaître dans l’estuaire de la Rivière des Perles.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de