— ricochet64 / Shutterstock.com

La pandémie de Covid-19 a durement affecté un grand nombre d’entreprises sur différents secteurs. Malgré le fait que la nourriture soit essentielle, le secteur de l’alimentaire n’a pas été épargné. Face à cela, Danone a décidé de supprimer jusqu’à 2 000 postes au sein de l’entreprise, dont 400 à 500 emplois en France.

2 000 postes supprimés pour les directeurs, les managers et les employés de bureau

Danone supprimera jusqu’à 2 000 emplois, dont 25 % des postes à son siège social en France, a déclaré la société dans un communiqué. En ce qui concerne les 400 à 500 postes supprimés en France, le PDG de la société, Emmanuel Faber, a expliqué à l’AFP qu’il s’agira essentiellement des directeurs et des managers. Au niveau mondial, il s’agira surtout des employés de bureau. Il a également été expliqué que cette décision a été motivée par un vaste plan de restructuration managériale qui vise à diminuer les charges de l’entreprise après la crise du coronavirus.

Plus précisément, Danone espère économiser 1 milliard d’euros jusqu’en 2023. Outre la réduction de son personnel, Danone prévoit également une réduction de sa gamme de produits. Avec cet ensemble de mesures, l’entreprise espère réduire ses frais généraux de 20 %, soit environ 700 millions d’euros, en plus d’économiser 300 millions d’euros en s’approvisionnant plus efficacement. L’annonce de ces décisions n’est pas vraiment une surprise dans la mesure où une refonte de l’entreprise a déjà été annoncée un mois plus tôt. Cette refonte est notamment liée à l’impact désastreux de la pandémie sur Danone.

Au cours de la crise sanitaire, ses ventes ont reculé de 9,3 % – soit l’équivalent de 5,82 milliards d’euros – durant le troisième trimestre 2020. Les produits dont les ventes ont été le plus affectées par la pandémie ont été les eaux en bouteille. Une chute de 20 % a en effet été observée, notamment à cause de la fermeture des restaurants et le fait que les gens aient abandonné l’habitude de manger sur le pouce durant le confinement. Outre les baisses conséquentes dans les ventes, Danone a également dû faire face à des charges supplémentaires liées aux nouvelles pratiques d’hygiène exigées durant la pandémie, a rapporté Business Insider.

Une nouvelle stratégie qui favorisera les producteurs locaux

Actuellement, la stratégie de Danone pour se sortir de la crise est donc de changer du tout au tout sa manière d’aborder le marché. À cet effet, l’entreprise prévoit de favoriser une stratégie « Local First » afin que les unités commerciales locales puissent trouver une certaine autonomie. Avec une telle stratégie, l’entreprise espère donner aux opérateurs locaux plus d’autonomie et la possibilité d’augmenter l’approvisionnement au niveau local. « Nous devons absolument nous réinventer, en tant qu’entreprise, comme nous le faisons tous à notre manière de vivre, de travailler ou de consommer », a ainsi déclaré Emmanuel Faber.

Avec cette mesure choc, Emmanuel Faber espère rassurer les investisseurs de l’entreprise dont les actions ont connu une baisse de 30 % durant la pandémie, a rapporté le Financial Times. « Il n’y a jamais eu un moment où il a été aussi difficile de convaincre le marché de nos perspectives à plus long terme étant donné l’incertitude persistante autour de la macroéconomie », a-t-il déclaré. « Mais nous essayons d’être transparents. Nous devons être plus durs sur la marge d’avant pour créer une marge de manœuvre et investir. »

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
perhafet Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
perhafet
Invité
perhafet

http://www.Wisham.net – exxcellent projett pour les adultes qqui vveulent ttrouver un parttenaire sexuel