― lev radin / Shutterstock.com

En fin d’année 2021, le nombre de décès attribués au Covid-19 était proche de six millions. Cependant, les résultats d’une étude menée par des chercheurs de l’Institut de métrologie et d’évaluation de la santé de l’université de Washington indiquent que le nombre de décès réel est trois fois plus élevé que les statistiques officielles.

Un grand décalage entre le chiffre réel et les statistiques officielles

Une étude publiée dans la revue The Lancet estime que le nombre réel de décès dans le monde à cause du Covid-19 est trois fois plus élevé.

Selon les statistiques officielles, le nombre de décès attribués au Covid-19 était de 5,94 millions en date du 31 décembre 2021. Pour cette étude, les chercheurs ont suivi l’excès de mortalité dans 200 pays en 2020 et 2021. Il s’agit de la différence entre le nombre de décès, toutes causes confondues, et le nombre de décès attendus à partir des données passées.

En outre, ils ont également construit plusieurs modèles pour prédire le taux de mortalité attendu en l’absence du Covid-19, principalement pour combler le manque de données dans certains pays. D’après leur estimation, le nombre de décès réel dus au Covid-19 est de 18,2 millions, soit trois fois le chiffre officiel.

— PPK_studio / Shutterstock.com

Une estimation importante

Haidong Wang, l’auteur principal de l’étude, souligne que l’excès de mortalité n’est pas un indicateur direct des décès dus au Covid-19. En effet, une partie de ces décès est liée à d’autres facteurs, comme la difficulté d’accès aux centres de santé et aux soins de routine. Cependant, la plupart des décès sont directement attribués à la maladie.

Les scientifiques ont également constaté que les taux de surmortalité variaient d’un pays à l’autre. Le plus fort taux de mortalité pendant les deux premières années de la pandémie a été constaté en Bolivie, avec 734 décès excédentaires pour 100 000 habitants. L’inverse, un taux de surmortalité inférieur, a été constaté dans certains pays comme la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

Haidong Wang explique que la compréhension du nombre réel de décès lors de la pandémie est essentielle pour une prise de décision efficace en matière de santé publique. « Des études de plusieurs pays, dont la Suède et les Pays-Bas, suggèrent que le Covid-19 était la cause directe de la plupart des décès excessifs, mais nous n’avons actuellement pas suffisamment de preuves pour la plupart des endroits. Des recherches supplémentaires aideront à révéler combien de décès ont été causés directement par le Covid-19 et combien sont survenus en conséquence indirecte de la pandémie », a-t-il déclaré.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments