Alors que de précédentes recherches avaient suggéré que le SARS-CoV-2 pouvait réduire la fertilité, ces nouveaux travaux soulignent la nécessité de surveiller l’appareil reproducteur masculin en tant que voie vulnérable d’infection.

Un virus insidieux

Pour cette étude présentée dans la revue Reproduction, des chercheurs de l’université des sciences et technologies de Huazhong (Chine) ont analysé les différents rapports existant concernant les mécanismes via lesquels le coronavirus pourrait impacter la fertilité masculine, et estimé qu’il était indispensable de renforcer le suivi des patients. « Nous pensons qu’il est urgent de suivre de près les hommes atteints de Covid-19 durant leur convalescence », ont notamment expliqué les biologistes Yu Tian et Li-quan Zhou.

Le SARS-CoV-2 utilise le récepteur cellulaire commun ACE2 (enzyme de conversion de l’angiotensine 2) pour pénétrer dans l’organisme. Cette enzyme étant largement présente dans le corps humain, cela signifie que le virus n’affecte pas seulement le système olfactif et respiratoire, mais peut également toucher le système digestif, affaiblir le système circulatoire et même déclencher des réactions inflammatoires dans le cerveau.

Si plusieurs travaux antérieurs avaient suggéré la vulnérabilité des tissus à l’intérieur des testicules face à l’infection par le SARS-CoV-2, en révélant la présence du virus dans des échantillons de sperme, une récente étude longitudinale a donné davantage de poids à cette idée.

De récents travaux ont montré que les infections Covid-19 graves commençaient majoritairement dans le cerveau, et non les poumons — phanira / Shutterstock.com

Celle-ci a porté sur les marqueurs inflammatoires présents dans les échantillons de tissus intra-testiculaires de 84 hommes ayant contracté le Covid-19, comparés à ceux d’un groupe témoin de 105 sujets. La qualité du sperme ainsi que la présence de signes de stress oxydatif ont également été évaluées.

Inflammation, stress cellulaire et qualité de sperme réduite

Chez les sujets ayant contracté le Covid-19, les chercheurs ont noté une inflammation et un stress cellulaire deux fois plus importants, ainsi qu’un nombre beaucoup plus faible de spermatozoïdes, qui se déplaçaient en moyenne trois fois plus lentement.

« Ces effets sur les spermatozoïdes sont associés à une qualité de sperme inférieure et à un potentiel de fertilité réduit », a estimé Behzad Hajizadeh Maleki, auteur principal de l’étude. « Bien qu’ils aient eu tendance à s’améliorer avec le temps, ils sont restés significativement et anormalement plus élevés chez les patients Covid-19, et l’ampleur de ces changements était également liée à la gravité de la maladie. »

— Phonlamai Photo / Shutterstock.com

Selon les scientifiques, de telles observations soulignent la nécessité d’approfondir les recherches, afin de déterminer les effets à plus long terme d’une infection par le Covid-19 sur l’appareil reproducteur masculin ainsi que leur impact global sur la fertilité.

1
COMMENTEZ

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Bouvier Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Bouvier
Invité
Bouvier

La* Covid-19