Augmentation du prix des fruits et légumes
— Aleksandar Mijatovic / Shutterstock.com

C’est un fait, le prix des fruits et des légumes a bien augmenté depuis le début du confinement. Les Français ont remarqué que ces produits sont plus onéreux depuis quelques semaines. À quoi est-ce dû ?

Des courses de plus en plus chères

Une étude de l’UFC-Que-Choisir a révélé le 21 avril, que les courses des Français sont plus chères. Relayé par Le Parisien, l’étude révèle que le prix des fruits et légumes a augmenté de 9% entre la semaine du 2 et le 9 mars et celle du 6 au 11 avril ! Cette hausse a été aperçue après comparaison de 11 600 prix de 4600 drives.

Plus étonnant, on note une hausse de 6% sur les produits « conventionnels » contre 12% concernant les produits bio. Dans l’étude, Grégory Caret rappelle que « les fruits et légumes représentent environ un quart du panier des produits de première nécessité, c’est dire l’impact de cette hausse sur le budget des ménages ».

À quoi est due la hausse des prix ?

Si les prix augmentent, c’est qu’il y a une forte demande de la part des consommateurs. Ainsi, les stocks se vident rapidement et les produits se raréfient augmentant ainsi leur valeur. Par ailleurs, les producteurs ont du mal à répondre à la demande de fruits et légumes, d’autant que les produits importés d’Italie et de Pologne se font rares avec les frontières fermées. Les fruits et les légumes rejoignent ainsi le savon, la farine et d’autres produits de première nécessité très appréciés des Français dont le prix a augmenté depuis le début du confinement.

Toutefois, certains articles atteignent des prix records alors que la demande est moindre. Selon Le Parisien, nous sommes passés de produits provenant d’Espagne ou du Maroc à des produits Français, de meilleure qualité et donc plus onéreux. Deuxième élément de réponse, les coûts de production ont augmenté depuis l’apparition du Coronavirus. Les transports, les mesures de sécurité à respecter (comme le port de gants et de masques) et le nettoyage ont un coût non-négligeable et imprévu.

Enfin, Laurent Grandin, président d’Interfel, filière des fruits et légumes se veut rassurant pour la suite : « Certains coûts ont progressé avec la crise du coronavirus, mais si on compare les tarifs avec ceux de l’an passé à la même période, nous trouvons plutôt une hausse de 2 à 3 % ». Avez-vous remarqué cette hausse de prix ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de