NASA / Youtube

La NASA nous fait part de ses découvertes quotidiennement. Sur Terre mais surtout dans l’espace, l’agence américaine est un véritable miroir pour nous faire découvrir les phénomènes de notre Système solaire. Dernièrement, c’est sur les couchers du soleil qu’elle s’est penchée, nous en apprenant davantage sur leurs couleurs.

Un objectif futur

Dans le cadre d’une future possible mission sur Uranus destinée à en apprendre plus sur sa composition chimique, un outil indispensable a été mis sur pied. Utilisé pour mesurer les différentes ondes de lumière d’une planète, l’outil a permis d’aboutir à une simulation intéressante. Le planétologue Geronimo Villanueva du Centre Goddard Space Flight de Greenbelt dans le Maryland est à l’origine de cette simulation que vous pouvez découvrir en tête de l’article. 

Il s’agit tout simplement d’une animation représentant le coucher de notre Soleil sur différentes planètes de notre Système solaire et de Titan, le plus gros satellite de Saturne. On y remarque alors différentes couleurs propres à chacune des planètes. Bleu, jaune, gris, plusieurs couleurs sont observées.

— Nuttawut Uttamaharad / Shutterstock.com

Les compositions des planètes

L’animation montre alors la perspective que l’on pourrait avoir si l’on observait le ciel de ces planètes avec un objectif très large. Le petit point blanc au centre des objets célestes représente le Soleil et ses différentes positions tandis que les planètes s’éloignent de sa lumière. « Alors que ces planètes s’éloignent de la lumière du Soleil, ce qui se passe précisément lors d’un coucher de soleil, les photons se dispersent dans différentes directions en fonction de leur énergie et des types de molécules dans l’atmosphère, raconte la NASA. Le résultat est une belle palette de couleurs qui seraient visibles pour ceux qui regardent de ces planètes. » 

On peut apercevoir sur la planète ‘Terre avec une atmosphère brumeuse’ (deuxième planète sur la vidéo) un petit éclat de lumière, celle du soleil couchant, à la fin du cycle. La NASA explique qu’il s’agit de « la façon dont la lumière est diffusée par les particules, y compris la poussière ou le brouillard, qui est suspendue dans les nuages ».

Pour les plus novices d’entre nous, Villanueva a développé un générateur (vidéo ci-dessous) qui permet de reproduire la lumière des atmosphères de planètes, d’exoplanètes, de lunes ou de comètes afin de comprendre de quoi sont faites leurs atmosphères et surfaces respectives. 

Si Vénus et Titan offrent des couleurs vives, tandis que Mars une couleur plus sombre, la Terre et surtout Uranus offrent des nuances de bleu magnifiques. On parie qu’après cette vidéo, vous n’allez plus regarder un coucher de soleil comme avant. 

Que pensez-vous de cette simulation ? 

NASA Goddard / Youtube

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de