Selon le second plus haut responsable du ministère de la Justice, les Américains pourraient être poursuivis au pénal pour avoir propagé intentionnellement le coronavirus, en vertu des lois antiterroristes ayant cours outre-Atlantique.

Le coronavirus considéré comme un potentiel agent biologique

En début de semaine, Jeffrey Rosen, vice-procureur général des États-Unis, a suggéré que la propagation intentionnelle du coronavirus pouvait être considérée comme un acte terroriste. Selon le journal Politico, un mémo envoyé par Rosen aux fonctionnaires du ministère de la Justice et aux avocats américains précise que les procureurs et les enquêteurs sont susceptibles de traiter des cas « d’exposition intentionnelle au Covid-19 ou de contamination délibérée d’autres personnes ».

« Parce que le coronavirus semble répondre à la définition légale d’un agent biologique, de tels actes pourraient potentiellement impliquer les lois nationales liées au terrorisme », a par ailleurs estimé le second plus haut responsable du ministère de la Justice américaine, ajoutant que « les menaces ou tentatives d’utilisation du Covid-19 comme arme contre les Américains ne seraient pas tolérées ».

— leungchopan / Shutterstock.com

Deux arrestations aux États-Unis

Le 17 février dernier, un rapport des forces de l’ordre fédérales américaines avait révélé que les membres de plusieurs groupes suprémacistes blancs considéraient le fait de propager le virus comme une obligation, si l’un d’entre eux venait à le contracter. Selon Christopher Wray, directeur du FBI, ceux-ci envisageaient de passer « autant de temps que possible dans les lieux publics » afin d’atteindre leurs « ennemis », et avaient également prévu de cibler les forces de l’ordre « en laissant de la salive sur les poignées de porte et les boutons d’ascenseur » de leurs locaux.

Plus récemment, la police de Warrenton, dans le Missouri, a arrêté un homme de 26 ans après que des utilisateurs de Snapchat ont signalé une vidéo filmée dans un Wallmart, où celui-ci léchait des bombes de déodorants.

Les forces de l’ordre du New Jersey ont quant à elles annoncé avoir arrêté un homme de 50 ans, accusé d’avoir délibérément toussé sur le personnel d’un supermarché. Interrogé à ce sujet, le procureur Christopher Gramiccioni a déclaré que le fait « d’exploiter les craintes des gens et créer la panique durant une urgence pandémique » était « répréhensible ».

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
19guy51
19guy51
2 années

Donc Donald Trump, qui ne prend pas des mesures destinées à endiguer la pandémie, sera considéré comme terroriste.