Depuis le début de la propagation de la pandémie de Covid-19, les causes de mortalité varient fortement en fonction de chaque individu. Encore aujourd’hui, toutes les causes ne sont pas encore complètement comprises par les scientifiques et les professionnels de santé. A présent, des experts estiment que les patients souffrant de carences en vitamine D sont davantage exposés à la mortalité.

Des carences en vitamine D : une nouvelle cause de mortalité à la Covid-19 ?

Au mois d’avril, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) rapportait qu’il était essentiel d’avoir un apport suffisant en vitamine D, et ce, surtout en cette période de propagation de l’épidémie de coronavirus. Des carences en vitamine D provoquent effectivement un affaiblissement du système immunitaire.

Cette recommandation est d’autant plus importante aujourd’hui, alors que des chercheurs de l’université de Northwestern, située aux États-Unis, ont expliqué que les patients souffrant de carences en vitamine D ont deux fois plus de risques d’avoir une forme grave du coronavirus et sont donc plus exposés à la mortalité.

Afin d’obtenir ces résultats, ces chercheurs ont analysé plusieurs données provenant d’hôpitaux et de cliniques de différents pays, comme la France, la Chine, l’Iran et les États-Unis, non étudiées jusqu’à présent. Ainsi, ils ont constaté que le taux de mortalité à la Covid-19 variait d’un pays à l’autre en raison des carences en vitamine D plus ou moins importantes.

Cette étude se rapproche d’ailleurs fortement d’une autre étude effectuée par des chercheurs de l’université Anglia Ruskin et de l’hôpital Queen Elizabeth, situés au Royaume-Uni. Leurs analyses ont montré qu’il existe un lien entre carences en vitamine D et sensibilité aux infections aiguës des voies respiratoires. Selon eux, les Italiens et les Espagnols, étant plus âgés et se cachant plus du soleil et de la chaleur, ont des niveaux de vitamine D inférieurs à ceux des pays d’Europe du Nord, s’exposant davantage au soleil. Les études ont montré que le taux de mortalité est plus important en Italie et en Espagne.

— bitt24 / Shutterstock.com

“Ces données pourraient éclairer le mécanisme de la mortalité liée à la Covid-19”

Cela ne signifie pas que nous devrions tous prendre des suppléments de vitamine D. Mais ces données pourraient éclairer le mécanisme de la mortalité liée à la Covid-19 et pourquoi pas, conduire à de nouvelles cibles thérapeutiques”, a expliqué Vadim Backman, chercheur à l’université Northwestern dans un communiqué.

Les chercheurs ont également constaté que les niveaux de vitamine D sont liés à la “tempête de cytokine”, condition hyper inflammatoire provoquée par un système immunitaire hyperactif qui touche des patients souffrant de formes graves de la Covid-19 et qui serait à l’origine de la majeure partie des décès. Selon ces chercheurs, la vitamine D permettrait à notre système immunitaire de ne pas être hyperactif de manière dangereuse.

Un niveau suffisant de vitamine D dans l’organisme permettrait alors de protéger contre le développement de formes graves de la Covid-19. Les chercheurs ont tout de même mis en garde contre des prises excessives de vitamine D qui risqueraient de provoquer des effets secondaires indésirables. Des études sont encore nécessaires pour savoir quel effet a cette vitamine dans le cas de la Covid-19. “La corrélation ne signifie pas nécessairement causalité”, a notamment expliqué Petre Cristian, chercheur de l’hôpital Queen Elizabeth, dans un communiqué.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de