5000, 1000, 100 puis, plus du tout ! En l’espace de quinze jours, la France est passée de rassemblements contrôlés à un total confinement. Les acteurs du monde de la culture se sont donc adaptés avant de devoir rendre les armes sans visibilité sur la durée de ces mesures.

Ceux qui souffrent économiquement du Covid-19

Évidemment, les premières victimes de ces restrictions ont été les sites culturels, spectacles vivants et festivals. D’abord boudés par une partie du public, ils ont résisté aux mesures progressives avant l’arrêt total. Le confinement général décidé par le gouvernement le 14 mars a conduit à fermer tous les commerces non essentiels incluant, par exemple, les librairies, musées ou cinémas.

Les conséquences ne seront connues que dans quelques mois mais c’est toute une économie qui va devoir se relever. L’ensemble des spectacles ne pourront pas être reportés et, dans certains cas, les assurances ne couvriront pas les pertes.

Ce qui ajoute à la peur de la maladie le spectre d’un désastre financier et social.

— Myvisuals / Shutterstock.com

Ceux qui tirent leur épingle du jeu

Les librairies en ligne, les éditeurs numériques ou encore les plateformes de jeux vidéo sont les acteurs de la culture qui vont, eux, connaître une période faste. Il en est de même pour tous les fournisseurs de VOD ou les diffuseurs comme Amazone Prime ou Netflix.

Les Français, pour ne pas tourner en rond ou pour occuper les enfants pendant qu’ils travaillent depuis chez eux, trouveront des alliés à travers ces offres de diffusion de séries ou de films.

Même chanson pour les plateformes musicales car s’il n’est pas possible d’aller voir les concerts, il reste à écouter l’album ou l’artiste en ligne.

Reste à savoir si ces nouveaux abonnés perdureront une fois la crise passée. Il existe donc encore une offre culturelle diversifiée pendant cette période de confinement. Cela fera sans aucun doute partie du bilan dans quelques mois pour améliorer l’accessibilité à la culture, même pour les personnes qui en sont habituellement éloignées.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

OUI,mais peut-être que CERTAINS utiliseront leur oisiveté subite pour se cultiver sur internet ou en regardant leur petit écran qui devient de plus en plus grand.