— Spotmatik Ltd / Shutterstock.com

Alors que le nombre de cas de coronavirus augmente rapidement dans l’Hexagone, le ministre de la Santé vient d’annoncer le déblocage de 260 millions d’euros supplémentaires à destination des hôpitaux français.

« Nous anticipons toutes les situations »

Ce mardi, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que le gouvernement français allait débloquer 260 millions d’euros afin d’aider l’ensemble des hôpitaux de l’Hexagone à faire face à une éventuelle épidémie de coronavirus sur le territoire. « Nous ne sommes pas en épidémie, nous sommes face à une menace épidémique qui se rapproche », a estimé le ministre, précisant que l’État anticipait « toutes les situations » et que l’ensemble des décisions prises étaient « fondées sur le rationnel scientifique ».

La somme en question représente la part d’argent sur le budget 2019 des hôpitaux privés et publics n’ayant pas été dépensée. Selon le ministre, elle pourra être dépensée par ces établissements selon leurs besoins (personnel, investissement, innovation).

En début de semaine, 212 cas confirmés de coronavirus et 4 décès avaient été recensés sur le territoire français. À l’heure actuelle, plus d’une centaine de personnes ont été isolées dans les hôpitaux du pays afin d’éviter qu’elles n’en contaminent d’autres, tandis qu’une dizaine de patients se trouvent actuellement en réanimation ou en soins intensifs.

Les services de santé français seraient prêts à faire face

Bien que le nombre de cas de coronavirus augmente rapidement en France, Olivier Véran a déclaré que les services de santé français disposaient des moyens nécessaires pour faire face. « L’hôpital français est prêt, la médecine de ville est prête. Nous faisons en sortir de fournir tout le matériel nécessaire aux hôpitaux et aux professionnels de santé » a-t-il précisé, soulignant que le gouvernement faisait en sorte qu’il y ait « au moins un hôpital capable de prendre en charge les malades de A à Z », dans chaque département français.

Afin de limiter les risques de contamination, le ministre de la Santé a précisé que 5 millions de masques chirurgicaux avaient été fournis aux établissements de santé et d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), tandis que 10 millions, principalement destinés aux médecins de ville (exerçant en dehors des hôpitaux), ont été mis à disposition de l’ensemble des pharmacies du territoire.

Olivier Véran a par ailleurs indiqué que 15 à 20 millions de masques supplémentaires seraient débloqués dans les jours qui viennent, en fonction des besoins.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de