— Glowonconcept / Shutterstock.com

Si la crise actuelle liée à l’épidémie de coronavirus fait émerger une vague de solidarités sans précédent, elle entraîne néanmoins une augmentation des discours haineux et racistes, notamment envers les Asiatiques.

Selon une étude réalisée par la start-up L1ght, entreprise spécialisée dans la mesure des discours toxiques en ligne, les discours haineux et racistes envers les Asiatiques sont encore plus nombreux sur la toile avec l’épidémie de Covid-19. Un rapport a été effectué sur des données allant du mois de décembre 2019 à la fin du mois de mars 2020. Celui-ci a alors révélé une recrudescence de 900 % des discours haineux envers la Chine et les Chinois sur Twitter.

« Les gens passent de plus en plus de temps en ligne et sont donc exposés à de plus en plus de discours de haine. Les instigateurs de la haine utilisent probablement le sentiment général d’incertitude et de tension pour susciter un comportement discriminatoire et, selon nos données, les abus racistes sont ciblés de manière plus explicite contre les Asiatiques, y compris les Américains d’origine asiatique. Les tweets toxiques utilisent un langage explicite pour accuser les Asiatiques de propager le coronavirus et critiquent les personnes d’origine asiatique en tant que collectif pour avoir propagé le virus.« 

Les auteurs de cette étude ont rapporté une augmentation de 200 % des visites sur des sites publiant des articles au sujet des Asiatiques. Une recrudescence des discours haineux et racistes qui se remarque surtout parmi les plus jeunes. Ce genre de discours a effectivement augmenté de 70 % sur les plateformes de chats en ligne. Les discours « toxiques » entre gamers ont également progressé. Ces derniers sont effectivement en hausse de 40 % notamment sur Discord. Face à une telle situation, L1ght appelle donc les géants de la toile à trouver des solutions afin de limiter les paroles et les actes haineux et racistes.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
19guy51
19guy51
2 années

Ce phénomène est surtout vrai aux USA, fortement encouragé par le parti républicain pour détourner l’attention des bêtises présidentielles.
Chaque époque cherche son bouc émissaire.

Duarte
Duarte
2 années

Dommage ils n’embetent personne