― Natalia Deriabina / Shutterstock.com

Selon une étude, retarder le clampage du cordon ombilical des bébés prématurés augmenterait leur chance de vivre. Ce procédé simple réduirait de près d’un cinquième le risque de décès ou de handicap majeur chez les bébés.

De meilleurs taux de survie pour les nouveau-nés

Attendre 60 secondes avant de couper le cordon ombilical peut sauver des vies, selon une étude de l’université de Sydney. Elle a été menée dans vingt-cinq hôpitaux de sept pays. Les chercheurs ont analysé les résultats de santé de plus de 1 500 bébés deux ans après leur naissance. Ils ont indiqué que les nouveau-nés dont le cordon ombilical a été clampé trente secondes plus tard avaient de meilleurs taux de survie à l’âge de deux ans.

Il s’agit ici du plus grand essai clinique de l’histoire consistant à comparer le clampage différé au clampage immédiat du cordon ombilical chez les bébés prématurés, nés avant la 30e semaine de grossesse. En outre, il s’agit d’une pratique assez courante pour les bébés nés à terme. En revanche, les cordons des bébés prématurés sont généralement clampés immédiatement pour qu’ils reçoivent des soins médicaux d’urgence.

— Starocean / Shutterstock.com

Une pratique qui peut sauver de nombreuses vies

Retarder le clampage du cordon ombilical aurait réduit de 17 % le risque de décès ou de handicap majeur chez les enfants prématurés. Le risque de mortalité aurait baissé de 30 % avant l’âge de deux ans. En outre, ce procédé aurait permis de réduire de 15 % le nombre de bébés nécessitant une transfusion sanguine après la naissance.

« C’est tellement important car c’est une technique si simple, adaptée à presque tous les bébés prématurés qui aide à sauver des vies », a déclaré Jonathan Morris de l’université de Sydney en 2017, avant que les chercheurs ne mènent cette étude.

Comment expliquer ce phénomène ? Plus de sang circule du placenta vers le bébé lorsque l’on retarde le clampage du cordon ombilical. Le nouveau-né reçoit ainsi, avec les globules rouges, des cellules immunitaires et des cellules souches supplémentaires qui lui permettent d’atteindre un bon niveau d’oxygène.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de