Avec ses 200 yeux, la coquille Saint-Jacques possède une incroyable vision télescopique

Une récente étude israélienne pourrait permettre une avancée sans précédent dans les domaines de l’imagerie et de l’optique… en se basant sur l’incroyable vision des coquilles Saint-Jacques. Découverte.

L’incroyable système visuel de la coquille Saint-Jacques et ses 200 yeux

Très prisée par les amateurs de fruits de mer, la coquille Saint-Jacques n’est pas un mollusque comme les autres, et son système visuel se révèle incroyablement sophistiqué. Cet animal peut posséder jusqu’à 200 yeux d’un millimètre de diamètre, et ses attributs hors du commun pourraient permettre la création de télescopes encore plus puissants.

Chez les humains, c’est le cristallin qui fait converger la lumière vers la rétine, mais chez les coquilles Saint-Jacques et certains poissons, c’est un système de miroirs concaves qui va capter les ondes lumineuses et créer des images particulièrement nettes en réfléchissant la lumière.

Les miroirs surdimensionnés du télescope Hubble

Une vision télescopique qui pourrait permettre des avancées majeures

À la manière d’un télescope, ces miroirs vont former des images sur la rétine à deux couches de la coquille Saint-Jacques. Visions centrale et périphériques s’additionnent, et son champ de vision se retrouve ainsi décuplé. Le mollusque dispose d’un champ visuel d’environ 250 degrés, contre 180 pour nous autres humains.

Selon les chercheurs du Weizmann Institute et de l’Université de Lund, « ce système de miroirs composés de cubes dans les yeux multiples du mollusque ressemblent fortement aux miroirs segmentés des télescopes à réflexion », ce qui pourrait permettre le développement de nouveaux instruments dans les domaine de l’optique.

La coquille Saint-Jacques a définitivement plus d’un tour dans son sac.


Il faut aimer la vie, même dans ses formes les moins attirantes

— Cousteau