Le Pentagone a un plan très sérieux en cas d’apocalypse zombie

Le Pentagone a un plan très sérieux en cas d’apocalypse zombie

Le rapport CONOP 8888 mis au point par le Pentagone n’a rien d’une mauvaise blague. Ce document officiel qui compte une trentaine de pages dévoile notamment les stratégies pouvant être mis en place par l’armée américaine en cas… d’apocalypse zombie. Découverte.

UN RAPPORT TRÈS SÉRIEUX

Cet étrange rapport datant d’avril 2011 a été mis au point par plusieurs membres de l’USSTRACTCOM (commandement stratégique militaire), l’un des dix commandements unifiés du Département de la Défense Américaine. Employant du personnel dans toutes les branches de l’US Army, celui-ci est notamment chargé d’assurer la sécurité du territoire à grande échelle.

Selon le rapport CONOP 8888 : « Les morts-vivants sont terriblement dangereux pour toute vie humaine, et les épidémies zombie peuvent sérieusement perturber la sécurité nationale et le bon fonctionnement de la société américaine. Par conséquent, tenir cette menace éloignée et assurer la sécurité des humains est vital pour l’intérêt des États-Unis et des autres pays ».

Situé près de Washington, le Pentagone abrite le département de la Défense américaine

Comme le précisent les premières lignes du document officiel « ce plan n’est pas une plaisanterie » et a été mis au point avec le plus grand soin par l’USSTRACTCOM. Rendu public courant 2014, le rapport CONOP 8888 nous donne en effet un aperçu des stratégies pouvant être mises en œuvre par la défense américaine si une apocalypse zombie similaire à celle dépeinte par la série « The Walking Dead » se produisait réellement.

Pour être précis, ce document nous apporte des éclairages sur les différentes questions juridiques, politiques et pratiques qui se poseraient dans le cas d’une guerre opposant les humains aux morts-vivants.

Le rapport CONOP 8888 aborde tous les scénarios possibles en matière d’invasion zombie

Comme l’explique le rapport (que vous pouvez télécharger ici) : « Le droit américain et le droit international ne réglementent les opérations qu’en ce qui concerne les vies humaines et animales. Peu de restrictions existent dans le cas d’une invasion impliquant des formes de vie pathogènes, des entités robotiques ou des zombies au sens traditionnel du terme ».

En partant du principe que la loi martiale serait probablement instaurée si une telle épidémie survenait, le gouvernement américain disposerait alors d’un large éventail de possibilités pour mettre un terme à cette apocalypse zombie.

Le plan se déroule en plusieurs phases : durant la première, les autorités américaines sensibilisent les militaires et les civils au fonctionnement particulier des zombies et les informent sur les façons les plus efficaces de les tuer pour de bon, tandis que la seconde, appelée « dissuasion », prévoit un large éventail de stratégies militaires pouvant être mises en place à l’échelle nationale.

LE GOUVERNEMENT AMÉRICAIN DISPOSERAIT D’UN LARGE ÉVENTAIL DE POSSIBILITÉS POUR METTRE UN TERME À UNE INVASION ZOMBIE

En cas d’invasion zombie, l’armée américaine serait amenée à en tuer un maximum et à brûler leurs dépouilles afin de limiter la propagation de l’épidémie

Au cours des deux phases suivantes, les forces militaires américaines balayent les zones du territoire infestées de zombies, tuent les infectés qu’elles rencontrent et brûlent leurs dépouilles afin de limiter au maximum la propagation de l’épidémie. Enfin, la phase finale prévoit la reprise progressive du contrôle du gouvernement sur les populations civiles et l’élimination des dernières poches de résistance zombie.

Toujours selon le rapport CONOP 8888, ce type d’opérations pourrait être mené à l’échelle internationale en cas d’épidémie mondiale, l’armée américaine affirmant « vouloir tout faire pour protéger ses alliés étrangers et ses ennemis ».

De sa portée internationale à son plan d’attaque en plusieurs phases, CONOP 8888 s’avère remarquablement complet et s’attaque à tous les types de zombies imaginables : infectés par des agents pathogènes, victimes de radiations, fruits d’expérimentations occultes, mais aussi zombies spatiaux créés par des extraterrestres et spécimens végétariens « comme dans le jeu populaire Plants vs. Zombies ».

LE RAPPORT CONOP 8888 S’AVÈRE INCROYABLEMENT COMPLET ET S’ATTAQUE À TOUS LES TYPES DE ZOMBIES IMAGINABLES

Le rapport se concentre plus particulièrement sur le premier cas de figure, impliquant des humains infectés par des agents pathogènes qui les transformeraient en zombies, et présente le pire scénario qui pourrait se produire : une infection se propageant rapidement et s’attaquant même aux représentants de l’armée.

Dans le cas d’une invasion de zombies maléfiques, l’USSTRACTCOM évoque également la possibilité de faire intervenir le Corps des Aumôniers de l’Armée afin de tenter « d’exorciser » les malheureux.

Mais si le rapport CONOP 8888 avance des hypothèses aussi farfelues, pourquoi le Pentagone s’est-il donné la peine de le créer ? Tout simplement parce que ces scénarios fictifs mettant les zombies en vedette sont utilisés en interne par l’armée pour former les hommes chargés de la sécurité nationale américaine.

Soyez rassurés, l’apocalypse zombie façon « The Walking Dead » n’est pas pour demain

Ces rapports faisant parfois l’objet de fuites, le Pentagone s’est résolu depuis plusieurs années à développer des scénarios impliquant des menaces totalement fictives afin de ne pas de nuire aux relations que les États-Unis entretiennent avec les pays étrangers si ces documents venaient à être révélés. Vous pouvez donc dormir sur vos deux oreilles, l’apocalypse zombie n’est pas prête d’avoir lieu.

89 milliards de litres d’eau sont mis en bouteille et consommés chaque année dans le monde, soit 2822 litres chaque seconde !

— @DailyGeekShow