Les tatouages sont dessinés sur la peau depuis des milliers d’années et dans de nombreuses civilisations. Les Égyptiens utilisaient la suie, le charbon de bois et d’autres pigments naturels pour inscrire ces marques. Les tatouages d’aujourd’hui sont bien moins naturels, et il reste difficile de savoir leur composition exacte.

De quoi sont faits nos tatouages ?

Aujourd’hui, pour être tatoueur, il faut être certifié par l’État. Mais le matériel lui, n’est soumis à aucune loi officielle. De plus, les fabricants ont tendance à protéger leurs formules et donc à ne pas divulguer leur composition. Il reste donc très difficile de savoir de quoi est fait l’encre qui s’inscrit définitivement sur nos corps.

En 2016, le Centre commun de recherche (CCR) qui fournit des avis scientifiques indépendants à l’Union Européenne a publié un rapport. Dans celui-ci, les chercheurs expliquent avoir analysé chimiquement une grande variété de pigments de tatouage et répertorié les ingrédients les plus préoccupants. Les substances les plus dangereuses sont les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), elles contiennent des substances cancérogènes qui peuvent migrer de la peau vers les ganglions lymphatiques. On les retrouve principalement dans les encres noires. 

Les scientifiques ont également identifié des pigments azoïques, représentant 60 % des ingrédients de couleur des encres de tatouage. Les pigments azoïques sont sans danger lorsqu’ils pénètrent dans la peau, mais ils peuvent se dégrader par la suite et devenir des composés cancérigènes.

Une autre enquête suisse menée sur 229 encres de tatouages a également trouvé des substances inquiétantes. En effet, près d’un quart des encres contenaient de la benzo-isothiazolinone (un irritant cutané) et 7 % du formaldéhyde (un cancérogène). Des métaux très nocifs tels que le nickel, le chrome et le cobalt ont aussi été retrouvés en petite quantité dans les différentes encres.

Y a-t-il des différences entre les couleurs d’encre ?

Même si des substances dangereuses ont été retrouvées, les tatouages ne sont pas tous, pour autant, dangereux. En réalité, les composants des encres varient en fonction des couleurs utilisées. Certaines teintes peuvent donc être plus dangereuses que d’autres.

L’encre noire est considérée comme sûre, de même que les pigments blancs à base d’oxyde de titane. Les verts et bleu composés de sels de cuivre sont également sans danger. En revanche, l’encre rouge est connue pour provoquer, plus régulièrement, des réactions. Il faut faire aussi attention aux bleus à base de cobalt. Et enfin, aux pigments jaunes. Ils sont souvent dérivés de sources naturelles comme le curcuma, mais en raison de la forte quantité de pigment nécessaire pour créer une couleur vive, les réactions peuvent être nombreuses.

Pour éviter de prendre des risques, il vaut mieux se faire tatouer chez des artistes reconnus. Vous pourrez alors leur demander précisément le contenu de l’encre qui restera marquée sur votre corps toute votre vie. 

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de