― Blanscape / Shutterstock.com

Les chiens semblent comprendre de nombreuses choses qu’on leur dit. Plusieurs études récentes nous éclairent sur la façon dont nos compagnons canins communiquent avec les humains. L’une des études indique que même les chiens qui ne grandissent pas avec les humains développent une aptitude à interagir avec eux.

Les chiens savent faire la différence entre les actions accidentelles et délibérées

Selon la plus récente de ces études, les chiens seraient capables de faire la différence entre les actions accidentelles et délibérées de leurs propriétaires. Pour cette étude, les chercheurs ont séparé une personne et un chien par une barrière en plastique, avec un petit espace au milieu, assez grand pour faire passer une friandise avec une main. La barrière ne s’étendait pas sur toute la longueur de la pièce, de sorte que le chien puisse la contourner. Trois scénarios ont été élaborés par les chercheurs.

51 chiens ont été exposés à ces trois scénarios. Et pour chacun des scénarios, les chercheurs ont chronométré le temps qu’ont mis nos amis à quatre pattes pour contourner la barrière afin de récupérer la friandise. Résultat : les chiens ont attendu plus longtemps pour récupérer la friandise lorsque le sujet humain l’avait volontairement retenue. En revanche, ils n’ont pas attendu longtemps avant de contourner la barrière lorsque le sujet humain l’avait laissé tomber de manière accidentelle et lorsqu’il avait tenté de faire passer la friandise à travers la barrière une fois que l’espace au milieu était bloqué.

Même les chiots ayant grandi avec peu de contact humain peuvent nous comprendre

Dans une étude datant d’il y a plusieurs semaines, les chercheurs ont analysé le comportement de plusieurs chiots de huit semaines entraînés chez Canine Companions, un fournisseur de chiens d’assistance. Les chiots en question avaient grandi avec leurs compagnons de portée et avaient un contact limité avec les humains. Après avoir mené leurs expériences, les chercheurs ont conclu que les chiots pouvaient se concentrer sur une tâche grâce à des signaux vocaux spécifiques.

Dans une autre étude, les chercheurs ont comparé des chiots élevés chez Canine Companions avec des chiens-loups ayant reçu des soins dans un centre pour la faune du Minnesota. Les chercheurs ont conclu que les chiots pouvaient mieux comprendre les humains que les loups. Hannah Salomons, chercheuse en cognition animale à l’université Duke, a expliqué que la nature de l’animal jouait un rôle plus important que l’éducation.

En outre, les chercheurs ont également remarqué que les chiens étaient bien plus susceptibles d’approcher un étranger que les loups. Ils étaient également plus susceptibles de rechercher de l’aide auprès d’un humain dans certaines situations.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de