© Offer for hændelsen / Wikimédia Commons

Février 1959, un groupe de neuf randonneurs disparaît dans le nord de l’Oural. Les corps seront retrouvés quelque temps après. Cependant, la cause de la mort de ces neuf randonneurs est restée un grand mystère pendant près de 60 ans. Officiellement, le parquet russe a conclu que les randonneurs étaient morts à la suite d’une avalanche.

Le mystérieux incident du col Dyatlov

En 1959, un groupe de neuf randonneurs expérimentés avait entrepris un périple dans le nord de l’Oural, avec à sa tête un certain Igor Dyatlov. Alors qu’ils avaient monté leur campement sur un des flancs du mont Kholat Syakhl (« montagne morte » en mansi), les neuf randonneurs sont décédés dans de mystérieuses circonstances dans la nuit du 1er au 2 février 1959. Sur place, les enquêteurs ont découvert quelque chose qu’ils ne pouvaient pas expliquer. En effet, cinq cadavres ont été retrouvés en sous-vêtements à plusieurs centaines de mètres du lieu de campement établi. D’ailleurs, les tentes avaient été découpées de l’intérieur.

Ensuite, les recherches ont mené les enquêteurs à d’autres cadavres. Des mois après la découverte des premiers cadavres, les quatre autres randonneurs ont été retrouvés dans un ravin. Deux d’entre eux avaient les côtes brisées, les deux autres, le crâne fracturé. Certains n’avaient plus d’yeux et l’un d’eux avait la langue coupée. De plus, le deuxième groupe est retrouvé portant des bouts de vêtements appartenant au premier groupe découvert près de la tente. Mais aussi, certains corps présentaient des taux de radiation. Qu’était-il arrivé aux randonneurs ? Ils semblaient avoir fui leur campement, mais pourquoi ? Pourquoi cinq d’entre eux se trouvaient à plusieurs mètres de leurs tentes, complètement dévêtus ? Qu’était-il arrivé aux autres randonneurs ? En somme, les neuf randonneurs étaient morts dans de mystérieuses circonstances.

Une première enquête

Très vite de nombreuses théories sont avancées. D’après certains, il se pourrait que les Mansi, un groupe ethnique de Russie, seraient à l’origine de ces neuf morts. Cependant, les Mansi sont pacifiques, et rien ne prête à croire qu’il y ait eu lutte. De même lorsque certains avancent la possibilité d’une dispute entre les randonneurs. Rien ne confirme cela.

Serait-ce dû à l’alcool, aux drogues ? Rien n’est impossible, puisque le premier groupe de cinq est mort d’hypothermie. Cependant, comment expliquer les blessures des randonneurs retrouvés dans le ravin ? D’ailleurs, il est écrit dans le procès-verbal de la première enquête que ces quatre randonneurs ont succombé à une « force spontanée à laquelle [ils] n’ont pu résister ». En d’autres termes, les autorités n’ont pu conclure réellement les conditions de décès des randonneurs.

Certains avancent même l’hypothèse d’une force extraterrestre. Ou encore d’un menk, un yéti russe.

Une photo qui pourrait expliquer ce mystère

Néanmoins, une autre hypothèse, un peu plus plausible, est émise. En effet, les randonneurs auraient été tués par une arme secrète radioactive. Selon certaines personnes, le gouvernement soviétique aurait fait de nombreux tests dans les montagnes de l’Oural. La photo ci-dessous provient de l’appareil de Krivonischenko, un des randonneurs. Cette photo représenterait les explosions de l’arme secrète. De plus, Lev Ivanov, enquêteur en chef de l’accident du col Dyatlov, a déclaré en 1990, qu’il suspectait « que ces sphères volantes brillantes avaient un lien direct avec la mort du groupe ».

The Dyatlov Pass investigation was just re-opened by the Russian Federation. It turns out one of our former guests,…

Publiée par The Astonishing Legends Podcast sur Samedi 9 mars 2019

La conclusion des autorités russes

L’année dernière, le parquet russe a rouvert l’enquête de l’incident du col Dyaltov. Il y a de cela seulement quelques jours, la conclusion sur la mort des neuf randonneurs a été rendue publique. Les enquêteurs ont de nouveau étudié toutes les possibilités. 75 hypothèses au total, dont une explosion nucléaire, un ouragan, un test de missiles, etc. En conclusion, les neuf randonneurs seraient tous morts d’hypothermie à la suite d’une avalanche.

Seulement, cette conclusion ne met pas tout le monde d’accord. Effectivement, des randonneurs expérimentés n’auraient sans aucun doute jamais établi un camp sur un lieu dangereux. De plus, aucune avalanche n’a jamais été enregistrée sur le col Dyatlov. En somme, le mystère du col Dyatlov reste entier.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de