cité perdue

La mer ne cesse de nous impressionner. En effet, le fond des océans regorge de divers trésors. Récemment, les chercheurs ont découvert diverses structures faisant allusion à la cité perdue. En effet, ils les ont découvertes près du sommet d’une montagne sous-marine de la dorsale médio-atlantique. Certaines structures ont la taille d’un champignon tandis que d’autres peuvent même atteindre les 60 mètres de haut. Cette découverte fut la plus impressionnante puisque les chercheurs ont affirmé qu’il s’agit d’un environnement de ventilation qui a la plus longue durée de vie dans tout l’océan.

Une découverte très importante

Les scientifiques ont découvert cet environnement à environ 700 mètres de profondeur et ont affirmé que le manteau ascendant de cette partie du monde a réagi avec l’eau de mer durant au moins 120 000 ans. En effet, ces structures sont issues des rejets de gaz d’hydrogène et de méthane qui se dissolvent dans l’océan et qui entrent en contact avec le manteau. Les fissures et crevasses des évents du champ hydrothermal de Lost City sont donc chargées en hydrocarbures qui servent à alimenter les communautés microbiennes qui y vivent. D’ailleurs, les cheminées sont composées de gaz chauds qui peuvent atteindre une température de 40 degrés Celsius.

Ces cheminées abritent divers mollusques tels que les escargots et les crustacés comme les crabes et les oursins. Les chercheurs ont donc trouvé de nombreuses formes de vie malgré les conditions de vie assez rudes. Ils ont aussi affirmé qu’il existe divers champs hydrothermaux de ce genre partout dans les océans du monde, mais que jusqu’à présent ce sont les seuls que les engins télécommandés ont pu localiser.

cité perdue

Une réaction chimique se produit au fond des océans

Les gaz libérés par les évents de la cité perdue ne sont pas issus de la libération de dioxyde de carbone, mais ils résultent d’une réaction chimique. En effet, grâce à leur découverte, les scientifiques ont aussi affirmé que la vie serait apparue pour la première fois dans un environnement similaire. D’après William Brazelton, un microbiologiste, la vie serait apparue de manière similaire sur les autres planètes.

Par rapport aux fumeurs noirs qui sont des évents volcaniques, les champs hydrothermaux ne dépendent pas de la chaleur du magma pour produire des gaz. En effet, les fumoirs produisent uniquement des minéraux riches en fer et en soufre alors que les évents de Lost City sont composés de 100 fois plus d’hydrogène et de méthane. Concernant leur taille, les cheminées hydrothermales sont beaucoup plus larges et plus actives que les fumeurs noirs.

cité perdue

Les spécificités des évents de Lost City

La plus imposante de ces cheminées mesure plus de 60 mètres de haut et a été baptisée Poséidon. Au nord-est de cette structure se trouve une falaise avec de courtes périodes d’activité. D’après des chercheurs venant de l’université de Washington, les évents y sortent des liquides qui contiennent des « grappes de croissances carbonatées à plusieurs volets qui s’étendent vers l’extérieur comme les doigts des mains tournés vers le haut ».

En 2018, la Pologne avait annoncé avoir obtenu les droits d’exploitation des mers environnant le Lost City. Une destruction de certaines parties de la mer pourrait avoir de graves conséquences sur les évents. En effet, même s’ils ne sont pas directement touchés, les débris déclenchés par les exploitations peuvent nuire à l’environnement de Lost City.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments