Aller au contenu principal

Des archéologues découvrent un cimetière d’enfants des âges du bronze et du fer en Norvège

Une découverte unique qui offre de précieuses informations sur les pratiques des anciennes sociétés

Cimetiere Norvege
© Museum of Cultural History

En décembre 2023, des archéologues du Musée d’histoire culturelle d’Oslo ont fait une découverte surprenante dans le sud-est de la Norvège. Ils ont découvert un ancien champ funéraire caché révélant des secrets fascinants sur une société d’il y a plus de 2 000 ans.

Ils ont été trouvés à quelques centimètres sous la surface

L’équipe, dirigée par Guro Fossum, recherchait initialement des vestiges de l’âge de pierre. Ils ont alors trouvé des formations de pierres qui se sont révélées être des cercles funéraires. Plus de quarante cercles de pierre ont été trouvés au cours de l’excavation d’un champ rural près de la ville de Fredrikstad en Norvège.

Mesurant chacun entre un et deux mètres de diamètre, les cercles funéraires ont été trouvés à seulement 5-10 centimètres sous la surface. Certains d’entre eux étaient parfaitement ronds tandis que les autres formaient un ovale. En outre, certains avaient de grandes pierres placées au centre ou sur les bords, montrant une certaine créativité dans leur conception.

Un site funéraire utilisé durant une longue période

Les chercheurs ont découvert les os partiellement brûlés d’enfants âgés de quelques mois à six ans. Les os en question ont été placés dans des pots en céramique qui se sont brisés au fil du temps. D’après les scientifiques, presque tous ces enfants ont été enterrés entre 800 et 400 avant J.-C. « La datation montre que le site funéraire a été utilisé sur une longue période, donc ils n’ont pas tous pu mourir dans la même catastrophe naturelle ou épidémie », a souligné le responsable des fouilles.

L’archéologue a également noté qu’il était intéressant de constater que les hommes, les femmes et les enfants avaient leurs propres tombes et recevaient le même traitement pendant des siècles. « Il semble que la structure sociale était plus égalitaire, car il n’y avait pas beaucoup de différence entre les tombes. Les mêmes types de tombes, de biens funéraires et de méthodes d’enterrement étaient utilisés. Cela suggère une société où la communauté était importante », a-t-il indiqué.

Seule une des tombes du champ est datée après l’an 0. À partir de ce moment, les pratiques funéraires ont progressivement changé, avec des hiérarchies et de grands tumulus funéraires réservés uniquement à ceux qui avaient un statut. Par ailleurs, des archéologues découvrent cinq maisons longues vikings en Norvège.

Par Kanto Andriamanjatoson, le

Source: Arkeonews

Étiquettes: ,

Catégories: ,

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *