— Winthrop Brookhouse / Shutterstock.com

La Central Intelligence Agency (CIA) est l’une des plus grandes agences de renseignements des États-Unis. Sa principale mission est d’acquérir de nombreux renseignements par l’espionnage ou par des opérations clandestines. Elle utilise de nombreuses techniques afin d’obtenir le plus d’informations possible. Mais saviez-vous que, dans les années 1960, la CIA est allée jusqu’à espionner les Soviétiques à l’aide de… chats ?

Imagineriez-vous votre petite boule de poils à la tête d’un réseau d’espionnage ? Eh bien, la CIA l’a fait ! En effet, en 1961, elle lança l’opération « Chaton acoustique » (Acoustic Kitty en anglais). Son objectif était d’utiliser un chat domestique afin d’espionner et de rapporter un maximum d’informations concernant le Kremlin de Moscou et dans plusieurs ambassades soviétiques au temps de la guerre froide.

Pour ce faire, des membres de la CIA ont implanté une pile, un microphone et une antenne de transmission le long de la colonne vertébrale d’un chat jusqu’à sa queue, qui servait d’émetteur. Ainsi équipé, ce chat devait être placé dans des endroits stratégiques où il allait pouvoir enregistrer des conversations secrètes. Une opération qui aurait coûté près de 20 millions de dollars, selon Victor Marchetti, ancien cadre de la CIA.

Pour première mission, le chat devait écouter deux hommes dans un parc situé à proximité de l’ambassade de Russie aux États-Unis, à Washington D.C. Néanmoins, à peine lancée, cette opération devint déjà un échec. En effet, en traversant la rue, le chat fut immédiatement écrasé par un taxi. D’autres tentatives ont été réalisées par la suite, sans être concluantes. Le projet fut donc finalement abandonné en 1967 par la CIA.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
daflon
daflon
2 années

C’est fou l’argent qu’ont pu gaspiller les américains dans des stupidités! Et pendant ce temps là leurs millions de pauvres traînent la savate.