La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé l’augmentation certaine du nombre de chômeurs dans la région. Elle a annoncé qu’il y aurait très probablement 300 000 chômeurs de plus au début de l’année, ce qui ferait passer le cap du million de chômeurs, un record.

Une grave crise économique à venir qui entrainera une augmentation faramineuse du chômage

On en parle depuis les débuts de la crise sanitaire, on la craint… La crise économique qui résultera du confinement fait craindre le pire. Eh bien, le pire ne s’est pas fait attendre : Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, a annoncé prévoir une augmentation de 300 000 du nombre de chômeurs. « Les estimations, c’est 300 000 chômeurs de plus en Île-de-France d’ici la fin de l’année. Ça veut dire qu’en l’Île-de-France, on risque de dépasser le million de chômeurs, ce sera un triste record historique« , a déclaré la présidente de région, au micro du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

La présidente de région met en garde : « La crise économique sera très dure, particulièrement en Île-de-France. Nous avons du tourisme, nous avons des industries qui sont particulièrement touchées : l’aéronautique, l’automobile. Nous avons la culture, l’événementiel. » Elle dit craindre une deuxième vague d’épidémie qui, si elle se produisait, pourrait mettre « vraiment l’économie de la France au tapis ».

Image d’illsutration— HNK / Shutterstock.com

Une dette d’un milliard d’euros pour la région

La crise du coronavirus est « un tsunami qui remporte tout sur son passage », ajoute Valérie Pécresse. Cette crise entraine également une dette de « 1 millard d’euros » pour la région.

L’Unédic, qui gère le régime d’assurance chômage, prévoit que 900 000 emplois pourraient être détruits à la fin de 2020 par rapport au 4e trimestre 2019. Selon l’Insee, au premier trimestre 2020, 497 400 emplois ont été détruits dans le privé.

Cette crise sanitaire, baptisée « Grand confinement » ou « Great Lockdown », est inédite de par sa nature, car elle résulte d’une crise sanitaire mondiale ayant entrainé un confinement planétaire, de même que par sa violence, car cette crise s’annonce particulièrement douloureuse. Le taux important de chômage prévu en Île-de-France peut donc être perçu comme un prélude à cette crise.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de