Le choléra est l’une des maladies contagieuses qui ont tué le plus de personnes dans l’histoire de l’humanité. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), chaque année, 1,3 à 4 millions de personnes dans le monde souffrent du choléra, et 21 000 à 143 000 en meurent. Cette maladie sévit encore dans certains pays du tiers-monde, mais l’histoire de la maladie a trouvé ses origines en Inde.

Le choléra est une maladie diarrhéique causée par une infection de l’intestin par la bactérie Vibrio cholerae. Dans environ 80 % des infections par le choléra, les personnes infectées ne présentent aucun symptôme, ou alors des symptômes très légers. Cependant, environ 20 % des personnes présentant des symptômes subiront une diarrhée aqueuse abondante, des vomissements et des crampes aux jambes. En anglais, la maladie porte notamment le nom de « blue death » (mort bleue), en effet quand une personne est atteinte du choléra, sa peau prend une teinte bleue.

Le choléra se transmet par l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés par le Vibrio cholerae. La contamination se produit lorsque des matières fécales provenant d’une personne malade entrent en contact avec de la nourriture ou de l’eau. Dans les zones où l’environnement est mal géré et surpeuplé, le risque de choléra augmente considérablement. S’assurer que les approvisionnements en nourriture et en eau soient propres et bien gérés est le moyen le plus simple de prévenir la propagation du choléra.

Une illustration intitulée « A Court for King Cholera » © Wikipedia / Stephen J. Lee: Aspects of British Political History

Les origines de la maladie

Le terme « choléra » a une longue histoire et a été attribué à plusieurs autres maladies. Par exemple, le choléra des poules est une maladie qui peut rapidement tuer des poulets et d’autres espèces aviaires avec comme symptôme majeur la diarrhée. De même, le choléra porcin peut provoquer une mort rapide chez les porcs avec comme symptômes de la fièvre, des lésions cutanées et des convulsions. Aucune de ces maladies animales n’est cependant liée au choléra humain, mais la terminologie peut être source de confusion.

Une illustration qui représente la mort par le choléra © Wikipedia / Drawing

Le choléra a tué des millions de personnes depuis qu’il est sorti de l’eau sale et des conditions de vie de Calcutta, en Inde, au début des années 1800. Depuis lors, il y a eu au total huit pandémies de choléra. Une pandémie de choléra est une épidémie de choléra qui peut durer plusieurs années, voire quelques décennies, et qui se propage dans de nombreux pays et sur tous les continents et les océans. La première pandémie de choléra de 1817-1823 s’est étendue de l’Inde à l’Asie du Sud-Est, à l’Asie centrale, au Moyen-Orient et à la Russie, faisant des centaines de milliers de morts dans son sillage.

LE CHOLÉRA A RÉGNÉ SUR LE SOUS-CONTINENT INDIEN PENDANT DES SIÈCLES ET S’EST ÉTENDU AU RESTE DU MONDE À PARTIR DU DELTA DU GANGE EN INDE EN 1817. SIX PANDÉMIES MONDIALES DE CHOLÉRA SE SONT PRODUITES ENTRE 1817 ET 1923.

Une illustration du choléra à la une d’un journal © Wikimedia / Le Petit Journal, Bibliothèque nationale de France

S’il semble ainsi que le choléra soit apparu pour la première fois en Inde, ce n’est pas le cas puisque la maladie a des origines très anciennes. Des cas de maladie ressemblant au choléra ont en effet été découverts en Inde dès l’an 1000 de notre ère. Mais des origines encore plus lointaines existent. En effet, les scientifiques pensent que la maladie a existé sous diverses formes depuis l’époque de Bouddha et d’Hippocrate, soit près de 500 ans av. J.-C.. Quoi qu’il en soit, le premier cas enregistré remonte à 1563 dans un rapport médical indien, dans le Delta du Gange.

La bactérie Vibrio cholerae a été isolée pour la première fois comme cause du choléra par Filippo Pacini en 1854, mais sa nature exacte et ses résultats ont été peu connus. Ce ne sera que 30 ans plus tard que Robert Koch – qui a également découvert la cause de la tuberculose – fera connaître la bactérie en rendant publics les moyens de combattre la maladie. Par ailleurs, l’une des principales contributions à la lutte contre le choléra a été apportée par le médecin et scientifique John Snow, qui a découvert un lien entre le choléra et l’eau potable contaminée en 1854.

Les pandémies de choléra à travers l’histoire

Comme mentionné précédemment, la première pandémie de choléra s’est produite dans la région indienne du Bengale, près de Calcutta, de 1817 à 1824. Les historiens et scientifiques pensent que le mouvement des navires et du personnel de l’armée et de la marine britanniques a contribué à la portée de la pandémie, car les navires ont transporté des personnes atteintes de la maladie sur les rives de l’océan Indien, de l’Afrique à l’Indonésie et du nord de la Chine et du Japon.

L’ÉPIDÉMIE DE CHOLÉRA DE 2010 À HAÏTI A ÉTÉ LE CAS LE PLUS GRAVE D’ÉPIDÉMIE DEPUIS LE DÉBUT DU XXE SIÈCLE.

La deuxième pandémie a duré de 1826 à 1837 et a particulièrement touché l’Amérique du Nord et l’Europe en raison des progrès réalisés dans le domaine des transports et du commerce mondial, ainsi que de la migration humaine accrue. La troisième pandémie a éclaté en 1846, et a persisté jusqu’en 1860. Elle s’est étendue en Afrique du Nord et a atteint l’Amérique du Sud, affectant pour la première fois spécifiquement le Brésil. La quatrième pandémie a duré de 1863 à 1875 et s’est étendue de l’Inde à l’Espagne. La cinquième pandémie, qui a débuté en Inde entre 1881 et 1896, s’est étendue à l’Europe, à l’Asie et à l’Amérique du Sud.

La sixième pandémie a commencé en 1899 et a pris fin en 1923. Ces trois épidémies ont été moins fatales en raison d’une meilleure compréhension de la bactérie du choléra. L’Égypte, la péninsule arabique, la Perse, l’Inde et les Philippines ont été les plus durement touchées lors de ces épidémies. La septième pandémie, originaire de l’Indonésie en 1961, est marquée par l’apparition d’une nouvelle souche de la maladie. Cette souche persiste encore actuellement dans certains pays du tiers-monde, et constitue la base de la huitième pandémie.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de