Les progrès réalisés en matière de chirurgie permettent de faire des miracles, y compris de redonner de l’autonomie à des paralysés. Des chercheurs australiens ont mis au point une opération de transfert des nerfs qui permet aux patients tétraplégiques de faire bouger à nouveau le bras et la main.

EN QUOI CONSISTE CETTE OPÉRATION ?

C’est dans le cadre d’une expérience menée par le docteur Natasha van Zyl à Melbourne que cette opération a été expérimentée. Le but est de redonner de la puissance aux muscles en passant par les nerfs blessés. Pour cela, ces derniers sont reliés à des nerfs opérationnels.

13 hommes et 3 femmes, tous tétraplégiques, ont pris part à l’expérience. Cependant, 10 patients ont eu droit à un transfert de tendons en plus. Cela a pour objectif de renforcer l’action des nerfs en offrant un meilleur contrôle de la main. Les premières opérations ont été effectuées il y a deux ans et aujourd’hui, les résultats sont présentés dans une étude publiée dans The Lancet.

Avec cette opération, 10 personnes ont retrouvé un usage presque normal de leurs mains et leurs bras

DES RÉSULTATS PLUS QU’ENCOURAGEANTS

Avant la chirurgie, des tests d’autonomie de chacun des participants ont eu lieu. Ils visaient à déterminer leur aisance à faire des gestes du quotidien. Des tests similaires furent réalisés un an après l’opération et deux ans après. Sur les 16 participants, seuls 13 ont pu donner les 3 résultats car deux ont stoppé le suivi et le troisième est décédé d’une autre cause.

Au bout des 24 mois, les chercheurs ont constaté de grands changements dans l’autonomie de leurs patients. Tous pouvaient faire des gestes auparavant très compliqués comme écrire, manipuler des objets ou se nourrir.

Les patients ayant subi un transfert de tendons en plus du transfert nerveux ont gagné en puissance et peuvent soulever de plus lourdes charges. Le transfert nerveux a quant à lui permis de leur donner un mouvement plus naturel et plus de précision dans leurs gestes.

UN VÉRITABLE ESPOIR

Dans son rapport, le docteur Van Zyl explique que si cette étude est déterminante, c’est parce que les mains sont des membres clés chez les personnes paralysées. « Nous pensons que la chirurgie de transfert de nerfs offre une nouvelle option excitante, offrant aux personnes paralysées la possibilité de regagner des fonctions du bras et de la main pour accomplir des tâches quotidiennes et leur donnant une plus grande indépendance et la possibilité de participer plus facilement à la vie familiale et professionnelle. »

Pour les chercheurs, ces résultats marquent une avancée majeure. Elles offrent une occasion unique et sure de redonner de l’autonomie aux tétraplégiques. Malgré 3 échecs, les 10 cas observés montrent que l’opération est tolérée chez une majorité de patients. Toutefois, pour être plus efficace, l’opération devrait être réalisée dans les 6 à 12 mois suivant l’arrivée de la paralysie.

L’opération de la main réussie pourrait ouvrir la voie à la guérison d’autres membres

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de