Alors que les mesures de confinement ont été levées dans plusieurs provinces du pays, les spécialistes jugent une seconde vague d’épidémie de Covid-19 inévitable, en raison de la faible proportion de la population ayant été touchée par le virus.

La vie reprend son cours en Chine

À l’instar de nombreuses agglomérations chinoises, la vie semble déjà avoir repris son cours à Pékin, avec des restaurants remplis, des rames de métro bondées et un trafic incessant sur l’ensemble du réseau routier de la capitale. Mais bien que certains quotidiens nationaux n’aient pas hésité à parler de « victoire de la Chine sur le coronavirus », les spécialistes jugent ce constat terriblement prématuré, étant donné que seule une faible partie de la population du pays a contracté le virus cet hiver.

S’appuyant sur les chiffres des précédentes pandémies, et plus particulièrement ceux de la grippe espagnole survenue en 1918-1919, les experts en maladies infectieuses considèrent le fait que le pays soit frappé par une seconde vague d’épidémie de Covid-19 comme « inévitable », tandis que celui-ci se précipite pour faire redémarrer son économie, qui se trouvait paralysée par les mesures de confinement drastiques mises en place par le gouvernement depuis la fin du mois de janvier. Et ce, dans le but de contenir l’épidémie s’étant initialement déclarée dans la ville de Wuhan.

— IHOR SULYATYTSKYY / Shutterstock.com

« Une seconde est inévitable, totalement inévitable »

Comme l’a expliqué l’épidémiologiste Benjamin Cowling de l’université de Hong Kong : « Au cours de la première vague, le nombre de cas confirmés a été relativement faible à l’échelle de la population du pays. De ce fait, celle-ci reste très exposée et pourra à nouveau être touchée par une épidémie importante. Une seconde vague est inévitable, totalement inévitable. »

L’homme note par ailleurs qu’une propagation silencieuse, avec des personnes asymptomatiques ou faiblement impactées par le virus n’étant testées que tardivement, rendrait le fait de contenir cette seconde vague d’autant plus compliqué. Par ailleurs, même si les mesures de quarantaine prévues pour les voyageurs chinois revenant de l’étranger sont toujours en place, les autorités du pays rappellent que celles-ci ne sont pas étanches et que de nouveaux cas de coronavirus sont régulièrement détectés.

Selon Ma Jing, directeur exécutif de l’École de santé publique de l’université Jiao-tong, à Shanghai, « il s’agira d’une bataille à long terme ». Dans l’attente de la mise sur le marché d’un vaccin efficace contre le coronavirus, il est donc indispensable que les Chinois se préparent non seulement à une seconde vague, mais également à de probables épidémies ultérieures.

14
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
6 Fils de commentaires
8 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
10 Auteurs du commentaire
Smeekens AlainRoger AUBERTBidelL'abbé shammelCyril V Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Pascal Thouvenin
Invité
Pascal Thouvenin

La moitié du globe est confinée, et eux vont au resto?

Pascal Thouvenin
Invité
Pascal Thouvenin

La moitié du globe est confinée et eux vont au resto ?