— acceptphoto / Shutterstock.com

Ces derniers mois, une épidémie dévastatrice de peste porcine africaine a divisé par deux la population porcine chinoise. Par conséquent, le gouvernement a exhorté les éleveurs du pays à augmenter leur rendement par tous les moyens, ce qui se traduit notamment par des porcs massifs.

Un spécimen de près de 500 kilos recensé en Chine

Si les agriculteurs ont toujours fait de leur mieux pour maximiser leur rendement, en resserrant les rangées de maïs dans leurs champs ou en élevant davantage de bovins, les éleveurs de porcs chinois ont semble-t-il poussé cette philosophie à un tout autre niveau. Comme le rapporte Bloomberg, certains d’entre eux sont en effet parvenus à élever des spécimens surdimensionnés, pouvant peser plusieurs centaines de kilos, afin de répondre à la forte demande.

Récemment, une ferme appartenant à un certain Pang Cong a fait la une des journaux locaux avec un spécimen pensant près de 500 kilos (un poids équivalent à celui d’un ours polaire). Les prix du porc sont actuellement élevés dans de nombreuses régions du pays en raison d’une épidémie ayant coûté la vie à de nombreux animaux. Un phénomène qui pousse les exploitations possédant des animaux en bonne santé à miser sur ce type de stratégie pour augmenter leurs profits.

Toujours selon Bloomberg, certains éleveurs chinois auraient ainsi réussi à faire passer le poids moyen de leurs porcs à l’abattage de 100 à 140 kilos.

Une tendance qui devrait s’inscrire dans le temps

La ferme de Pang Cong est une exploitation de taille relativement restreinte, mais ses spécimens surdimensionnés rapportent toujours un joli pactole à l’éleveur (les carcasses des plus massifs d’entre eux se négocient pour plus de 1 200 euros, ce qui représente une somme d’argent conséquente en Chine). Les exploitations les plus importantes de la région en ont d’ailleurs pris bonne note et mettent désormais l’accent sur l’élevage d’animaux de plus en plus gros.

Comme vous pouvez vous en douter, cela est loin d’être sans conséquences pour la santé de ces animaux, étant donné que leur squelette et leurs organes internes ne sont anatomiquement et physiologiquement pas destinés à supporter une prise de poids aussi conséquente et rapide. Alors que le pays se remet peu à peu des effets de la peste porcine et que les prix de la viande de porc tendent à se stabiliser, l’élevage de spécimens géants semble toutefois bien parti pour durer.

Bien que certains observateurs évoquent des animaux génétiquement modifiés, il est probable que les éleveurs aient sélectionné les lignées de porcs les plus imposantes et les aient fait se reproduire afin de produire des spécimens toujours plus gros.

COMMENTEZ
2

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
PimCogito ergo sum Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Anton Krounieff
Membre
Anton Krounieff

Les dirigeants néo-libéraux de la dictature militaire chinoise en crise économique et politique n’ont rien à faire du bien-être animal, pas plus qu’ils n’en font de la pollution industrielle et encore moins de la catastrophe climatique. Il n’est donc pas étonnant que les éleveurs de porc chinois soient vivement encouragés… Lire la suite »