La Chine a décidé de renforcer son contrôle de la recherche sur l’origine exacte du coronavirus. Tous les articles universitaires doivent donc désormais être vérifiés et validés par des responsables du gouvernement. Une première depuis le début de la propagation de l’épidémie de Covid-19.

Les recherches sur l’origine du coronavirus contrôlées

Depuis quelques semaines, la Chine impose une toute nouvelle politique de contrôle et de censure en vérifiant tous les écrits universitaires qui traitent des origines du nouveau coronavirus, comme l’a rapporté CNN. Chaque travail proposé se doit d’être validé par le gouvernement. Jusqu’à présent, aucun contrôle n’était effectué, selon des chercheurs.

Une nouvelle directive exige donc que « les articles universitaires sur la recherche de l’origine du virus doivent être strictement gérés« . Ils doivent donc être envoyés au département des sciences et technologie du ministère de l’Éducation. Celui-ci les transmet ensuite à un groupe de travail qui les vérifie. Une fois toutes ces étapes respectées, les articles peuvent être proposés à des journaux afin d’être publiés.

Cette directive s’appuie sur des instructions fixées à l’occasion d’une réunion organisée le 25 mars dernier et tenue par le groupe de travail du Conseil d’État sur la prévention et le contrôle du coronavirus, comme l’a expliqué le ministère de l’Éducation. Elle a été publiée la semaine dernière sur le site de l’université Fudan à Shanghai.

— Tanak Dusun / Shutterstock.com

« Contrôler le récit et faire comme si l’épidémie n’était pas originaire de Chine »

« Je pense que c’est un effort du gouvernement chinois pour contrôler le récit et faire comme si l’épidémie n’était pas originaire de Chine. Je ne pense pas qu’ils toléreront vraiment une étude objective pour enquêter sur l’origine de cette maladie« , a rapporté un chercheur chinois auprès de CNN.

Les chercheurs qui s’intéressent à la question des origines du coronavirus se montrent particulièrement perplexes face à ces nouveaux contrôles. Certains d’entre eux ont également expliqué que ce sujet est très sensible et controversé au sein du gouvernement. D’autres ont insisté sur le fait qu’ils devaient toujours être contrôlés à plusieurs reprises afin de pouvoir publier leurs écrits dans les revues les plus prestigieuses. Un de ces chercheurs chinois, ayant souhaité rester anonyme, craint de surcroît que ces mesures entraveront très probablement d’importantes recherches scientifiques.

« Il n’est pas surprenant que le gouvernement cherche à contrôler la recherche scientifique connexe afin que les résultats ne remettent pas en cause son propre récit sur l’origine du virus et la réponse du gouvernement à la crise. Le danger est que lorsque la recherche scientifique est soumise aux besoins des personnes au pouvoir, elle sape davantage la crédibilité du discours du gouvernement, ce qui rend les accusations de sous-déclaration et de désinformation plus convaincantes« , a expliqué Yanzhong Huang, chercheur en santé mondiale au Washington’s Council on Foreign Relations.

Le chercheur chinois ayant souhaité rester anonyme a également expliqué que les recherches sur le Covid-19 qui iraient à l’encontre du gouvernement risquaient d’être supprimées par Pékin. « Je pense que l’importance est que la communauté scientifique internationale doit se rendre compte que toute revue ou manuscrit provenant d’une (a) institution de recherche chinoise a en quelque sorte été revérifié par le gouvernement. Il est important pour eux de savoir qu’il existe des étapes supplémentaires entre la recherche scientifique indépendante et la publication finale. »

Un conflit américano-chinois

Si la Chine a décidé de renforcer les contrôles sur les recherches concernant les origines du coronavirus c’est sans doute parce que les États-Unis la soupçonnent d’avoir dissimulé l’importance de la propagation de l’épidémie et l’intensité de sa dangerosité dès le début.

Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, porte un avis tout à fait différent sur la question. En effet, selon lui, le Covid-19 serait arrivé en Chine à cause de l’armée américaine.

3
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
FirstANGELAlain Smeekens Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Alain Smeekens
Invité
Alain Smeekens

Bien évidemment, la moitié de la population Nord-américaine vit très certainement en Chine pour fuir la dictature du président Trump, il n’y a pas encore un journaliste zélé pour faire un reportage à cinq balles là dessus? On ne critique pas de trop la Chine car vos consommables viennent de… Lire la suite »

ANGEL
Invité
ANGEL

Pisser dans un violon aura le même résultat… ces communistes prennent les gens pour des andouilles !