Des scientifiques japonais ont appris à des singes à jouer au « pierre-feuille-ciseaux »

Les chimpanzés n’ont pas fini de nous surprendre. On les savait très proches de l’homme au niveau des gènes mais leur comportement témoigne également d’un lien évident. D’après une étude menée au Japon, les chimpanzés semblent capables d’assimiler les règles du chifoumi ou pierre-feuille-ciseaux. Cette capacité d’apprentissage est comparable à celle d’un enfant humain de 4 ans. 

Une étude pour comprendre les mécanismes unissant les êtres humains et les chimpanzés

Les règles sont simples : 2 joueurs, chacun cachant son poing, avant de dégainer une forme de ciseaux, de feuille ou de pierre, sachant que les ciseaux tranchent la feuille, la feuille recouvre la pierre, et la pierre brise la paire de ciseaux.

Un jeu qui parait simple mais qui n’est pas forcément facile à apprendre à des chimpanzés. Les scientifiques de l’Institut de recherche des primates de l’université de Kyoto au Japon ont pourtant trouvé cette idée parfaite pour en apprendre un peu plus sur le lien qui unit les chimpanzés et les êtres humains.

Un chimpanzé choisissant les ciseaux

L’étude a été réalisée sur un groupe de sept chimpanzés. Leurs mains n’étant pas vraiment adaptées au jeu, les scientifiques ont préféré ne pas leur apprendre les gestes (les ciseaux, la pierre et la feuille) mais on choisit de leur montrer plutôt des illustrations de leurs mains ou de mains d’humains en train de faire les gestes en question. Les chercheurs leur ont alors demandé de pointer la main qui remportait le duel. Pour toutes bonnes réponses, les chimpanzés étaient récompensés d’un morceau de pomme. S’ils se trompaient, aucune nourriture ne leur revenait et ils entendaient un bruit de buzzer.

Du côté des chimpanzés, ils ont eu besoin de 307 sessions avec 48 illustrations pour qu’ils assimilent les règles du jeu. Afin, de comparer cette performance et pouvoir comprendre le lien avec l’être humain, les scientifique ont répété la même expérience avec des élèves de maternelle. Mais qui eux n’étaient récompensés que d’une photo de chimpanzé souriant lorsqu’ils comprenaient. Il n’a suffit que de 12 essais aux enfants de plus de 4 ans pour comprendre les règles.

Au terme de l’étude, les chercheurs ont donc pu conclure que « la performance des chimpanzés est similaire à celle d’un enfant de 4 ans ». Les chimpanzés sont donc aussi capables d’apprendre qu’un être humain à 4 ans.

 

Des constats étonnants sur la façon de jouer au pierre-feuille-ciseaux

Un chimpanzé apprenant le shifumi

Les humains et les chimpanzés ne jouent pas au chifoumi de la même manière. En effet, comme l’explique Jia Gao, « quand ils se trompent une fois, les enfants changent immédiatement de stratégie, alors que les chimpanzés attendent plusieurs essais avant de se corriger« .

Les scientifiques ont également remarqué que les chimpanzés avaient plus de mal à assimiler que les ciseaux battent le papier. Serait-ce un problème de compréhension des règles, d’une mauvaise méthode d’apprentissage, ou d’un manque de connaissances préalables, en effet, les enfants eux savent très bien que les ciseaux sont faits pour couper des feuilles, les chimpanzés non. Les chercheurs n’ont pas encore donné d’explications à ce propos mais pensent qu’ils peuvent dès lors, trouver un moyen d’améliorer leur apprentissage en présentant par exemple de vrais couteaux coupant du papier.

 

Cette expérience aura donné des résultats surprenants et satisfaisants. Les chimpanzés savent faire preuve d’intelligence et d’une capacité d’apprentissage qui surprend encore les chercheurs. On rêve, pour notre part, de faire une petite partie de « pierre-feuille-ciseaux » avec ces chimpanzés ;).


L’akée est un fruit qui doit se manger bien mûr. Autrement, ses toxines vous rendront gravement malade ou vous tueront

— @DailyGeekShow