― Olena Yakobchuk / Shutterstock.com

« Il ne lui manque que la parole » : combien de fois avons-nous souhaité que notre chien puisse communiquer avec nous ! Tout serait tellement plus simple s’il pouvait comprendre le français ! Pourtant, le meilleur ami de l’Homme a développé tout un panel d’expressions et de signaux, corporels ou auditifs, afin de s’exprimer. Et si nous y faisions plus attention, si nous apprenions à les repérer, alors des milliers de morsures pourraient être évitées chaque année.

Le chien a développé tout un panel d’expressions faciales

Chaque année, des centaines de milliers de personnes sont mordues, même s’il est extrêmement difficile d’obtenir les chiffres exacts. Malheureusement, les enfants en sont les principales victimes. Pourtant, les chiens se sont adaptés et ont développé des manières de communiquer avec l’Homme. Une étude scientifique publiée le mois dernier dans Science Report le prouve et explique comment comprendre son chien.

Le léchage de truffe quand il n’y a pas de nourriture en jeu est un signal d’apaisement ― StudioCAXAP / Shutterstock.com

Un des signaux développés par le chien est le fait de se lécher la truffe. Dans une étude publiée en 1997, les chercheurs ont positionné des chiens en face de photos d’humains en colère. Leur réaction a été de se lécher la truffe. En revanche, ils ne l’ont pas fait face à des photos de chiens agressifs. Les scientifiques en ont tiré la conclusion que les chiens ont développé des signaux spécifiques pour communiquer avec les humains puisqu’ils ne les utilisent pas pour communiquer avec leurs congénères. De même, il a été observé que le loup, proche cousin du chien, est incapable de réaliser la fameuse expression de “chien battu”, qui consiste à relever la partie inférieure de ses sourcils.

La fameuse tête de « chien battu » ― Elena Sherengovskaya / Shutterstock.com

Deux états émotionnels bien distincts

L’étude menée par Annika Bremhorst, Nicole Sutter, Hanno Würbel, Daniel Mills et Stefanie Riemer a évalué deux états d’esprit chez le chien. Le premier est l’état d’esprit d’anticipation positive, juste avant que le chien ne reçoive quelque chose qu’il apprécie, comme une friandise par exemple. Le second est la frustration, comme lorsque l’on fait croire au chien qu’on va lui donner une friandise pour au final l’en priver ou qu’on effectue une action qui le met mal à l’aise.

Les chercheurs ont listé des signaux de communication observables chez le chien : lever l’intérieur des sourcils, cligner des yeux, haleter, relever le coin des babines, relâchement de la babine inférieure, séparation du devant des babines, mâchoire tombante, langue apparente, léchage de la truffe, resserrement des abducteurs des oreilles, aplatissement des oreilles. Par la suite, ils ont observé dans quel état émotionnel ces signaux apparaissaient.

En état d’anticipation positive, le redressement des oreilles vers l’avant, appelé “abducteurs d’oreilles” par les chercheurs, est apparu très régulièrement ; en état de frustration, les expressions ont été plus variées : 

  • Les chiens clignaient des yeux à répétition
  • Le devant de leurs babines se séparait en laissant apparaitre leurs incisives
  • Leur mâchoire du bas tombait, de façon détendue
  • Ils se léchaient la truffe
  • Leurs oreilles étaient plaquées en arrière.
— Bremhorst, A., Sutter, N.A., Würbel, Differences in facial expressions during positive anticipation and frustration in dogs awaiting a reward. / Scientific Reports

Mieux comprendre le chien pour éviter des morsures

Une des raisons principales aux morsures est que les humains ne comprennent pas les signaux envoyés par le chien. Or, un chien qui exprime de la frustration est à prendre très au sérieux. Lorsqu’on le voit émettre les signaux listés plus haut, il faut immédiatement cesser l’interaction. Plus la frustration va augmenter, plus le chien va émettre des signaux forts de façon rapprochée. Et ensuite, c’est la morsure. En langage humain, cela donnerait : “Cette situation ne me plaît pas, arrête. Vraiment, arrête ça. J’ai dit stop. Bon maintenant ça suffit !” C’est pourquoi il est primordial d’être attentif à ces signaux afin de pouvoir adapter son comportement, d’autant plus que certains chiens, à force de ne pas être écoutés, passent directement a la morsure puisque cette dernière est le seul moyen de faire comprendre leur malaise.

Ceci n’est pas un chien méchant, simplement un chien qui avertit et n’est pas écouté

Parce que comprendre le chien, c’est le respecter, et ainsi ouvrir la porte à une relation harmonieuse. 

3
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
ozerfilathena Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
athena
Invité
athena

Voilà la sagesse ! J’ajouterais que l’erreur consiste à n’écouter que nos impressions, et les imposer. Qui a dit que se pencher vers un animal nous élève ? Le classique « mais non, Rex, il n’y a rien dans le jardin, tais-toi » Mais Rex, lui, il a vu, senti, entendu ce… Lire la suite »

ozerfil
Membre
ozerfil

Quand on connait les réactions de son chien et, par extension celles des autres, on apprend à se méfier… En tout cas, ne jamais fuir devant ou tenter de hurler plus fort qu’un chien qu’on ne connait pas : il faut rester calme, se mettre à sa hauteur et parler… Lire la suite »