Ce dimanche 7 juillet, un chien de trois ans est décédé en Indre-et-Loire après s’être baigné. Très inquiétant, la préfecture appelle désormais à la vigilance des propriétaires, notamment face au danger des cyanobactéries. Explications.

Comment l’animal est mort ?

C’est dans la commune de Vouvray en Indre-et-Loire qu’un chien a décidé de se rafraîchir et de boire dans la Loire. Malheureusement, tout comme les étés précédents, des cyanobactéries ont été détectées dans ce cours d’eau, mais également dans bien d’autres en France. En ce qui concerne le chien, il présentait selon la préfecture « tous les symptômes caractéristiques d’une intoxication aux cyanobactéries ».

Que ce soit pour les hommes tout comme les animaux, il faut rappeler que la baignade est interdite quand des cyanobactéries sont repérées par les autorités. En effet, elles sont capables d’attaquer l’organisme, et votre baignade peut très vite virer au cauchemar. Au-delà de ce cas précis, ce sont huit chiens qui sont morts l’année dernière dans la Loire, des suites d’une intoxication aux cyanobactéries.

Prenant la forme de filaments légèrement gluants, elles prolifèrent surtout à des époques de canicule, comme c’est le cas en France ces dernières semaines. Quand un grand nombre de cyanobactéries sont concentrées au même endroit, l’eau apparaît comme totalement verte. Ce n’est pas forcément dangereux, en soi. En revanche, pendant les fortes chaleurs, il y a moins d’eau et elles prennent la forme de poudre, « formant une couche superficielle bleu-vert » comme le rapporte le site emmenetonchien. Sous cette caractéristique, elles libèrent des cyanotoxines qui peuvent être mortelles pour les animaux, mais également très dangereuses pour l’homme.

Quelques précautions à prendre

Au-delà de recueillir quelques connaissances sur les cyanobactéries, sous les formes qu’elles peuvent prendre et comment elles se manifestent, la vigilance est la meilleure des façons de prévenir la santé de votre animal. Il faut rappeler que ces micro-organismes sont présents dans les eaux douces, et notamment les eaux stagnantes.

Malheureusement, une fois que votre chien est intoxiqué, difficile d’atteindre une clinique vétérinaire avant que les effets néfastes ne se produisent. L’animal mort à Vouvray est « rapidement décédé », selon la préfecture. Quand un animal est intoxiqué, il est très vite pris de vomissements, de convulsions, de troubles neurologiques et digestifs, et il est extrêmement difficile de réagir.

Ainsi, la principale recommandation est de tenir son chien en laisse. Si vous êtes à proximité d’un cours d’eau qui est intoxiqué par les cyanobactéries, prenez garde à ne pas laisser boire votre chien. L’ingestion d’algues et d’eau souillée expose les chiens aux toxines des cyanobactéries, qui affectent directement leur système nerveux hépatique. Même si la concentration de ces bactéries n’est pas aussi importante que lors de l’été 2017, la préfecture tient à mettre en garde sur le fait que certaines zones isolées peuvent constituer des espaces très dangereux pour nos animaux de compagnie…

Tom Meaker / Shutterstock

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de