— Isaac C.P. Wong/ Shutterstock.com

Récemment, un chien a été mis en quarantaine à Hong Kong après que des échantillons ont été prélevés sur lui et se sont révélés positifs au coronavirus. Sa maîtresse d’une soixantaine d’années avait elle aussi contracté le coronavirus et est maintenant isolée à l’hôpital. 

Le chien n’a pas de symptômes, mais « des échantillons prélevés dans les cavités nasales et orales ont été testés faiblement positifs au virus du Covid-19 ». Le ministère de l’Agriculture, des Pêches et de la Protection de l’environnement a décidé que les animaux de compagnie de personnes contaminées devaient désormais être placés en quarantaine dans des refuges dédiés, bien que le risque de contagion de l’animal à l’homme ne soit pas prouvé. 

La situation des animaux dans les territoires où le coronavirus a pris beaucoup d’ampleur est en effet parfois compliquée. Beaucoup d’entre eux auraient été abandonnés ou seraient coincés chez leurs propriétaires. En outre, la nourriture pour animaux commencerait à manquer. Une habitante de Wuhan s’est confiée à la BBC : « C’est une mauvaise situation ici. Nous ne sommes pas autorisés à sortir et j’ai peur que mes chiens et mes chats ne soient bientôt à court de nourriture. Je crains que, si ma famille ou moi sommes infectés par le virus, tous les chiens et chats soient par la suite tués par des policiers. » Beaucoup d’animaux seraient déjà morts de faim.

Sofia Chan, directrice des services de santé d’Hong Kong, souhaite que plus d’analyses soient réalisées sur le chien. Il restera à l’isolement jusqu’à ce que les échantillons se révèlent négatifs. À ce jour, à Hong Kong, on note que 98 personnes ont contracté le coronavirus, et 2 sont décédées.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de