mesure véhicules chevaux
— nyker / Shutterstock.com

De nos jours, les chevaux ne sont plus utilisés comme moyens de transport au quotidien, notamment pour tirer des voitures. Pourtant, la puissance de nombreux véhicules est encore mesurée en chevaux. Mais au fait, qu’est-ce qu’un « cheval-vapeur » ? Et pourquoi utilise-t-on encore cette unité de mesure ?

Le cheval-vapeur : qu’est-ce que c’est ?

Pour les profanes, acheter une voiture n’est pas toujours évident, parce qu’il existe de nombreux paramètres et termes techniques dont on ignore la signification. Par exemple, lorsqu’on parle de la puissance des véhicules, les chiffres donnés sont exprimés en chevaux. Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? En fait, le cheval-vapeur (ch) est une unité de mesure équivalente de la puissance ou de la vitesse à laquelle un cheval, une machine ou un moteur effectue une tâche.

De nos jours, cette unité de mesure est essentiellement utilisée pour exprimer la puissance produite par le moteur d’un véhicule. Selon la norme du système métrique international, le cheval-vapeur correspond à la puissance nécessaire pour soulever verticalement de 1 mètre un objet de 75 kilogrammes en 1 seconde. Mais comme il faut tenir compte de la gravité terrestre – qui est de 9,81 mètres par seconde –, une masse de 1 kilogramme équivaut à un poids (c’est-à-dire la force qui donne à une masse de 1 kilogramme une accélération de 1 mètre par seconde) de 9,81 newtons.

Ainsi, la valeur d’un cheval-vapeur est de 1 seconde x 75 kilogrammes x 9,81 newtons, ce qui équivaut à 735,5 watts. Notons que la valeur du cheval-vapeur au Royaume-Uni – appelé horse-power (hp) – diffère de celle du système métrique. Selon le système impérial britannique, le horse-power est la puissance nécessaire pour déplacer une masse de 550 livres d’un pied en une seconde. En convertissant ces unités vers celles utilisées dans le système métrique, 1 hp est égal à 745,7 watts.

Retour sur les origines de cette unité de mesure

Pour comprendre pourquoi il existe une différence entre le cheval-vapeur du système métrique et du système impérial, il faut remonter aux origines de cette unité de mesure. Le horse-power, traduit par cheval-vapeur, est un terme qui a été créé par l’inventeur écossais James Watt quand il a apporté des améliorations majeures à la machine à vapeur en 1776. L’inventeur s’est notamment dit que pour pouvoir expliquer les capacités de son nouveau moteur, il fallait s’inspirer de l’ingénieur Thomas Savery qui a comparé la puissance des chevaux – une puissance bien connue du peuple – à celle des machines susceptibles de les remplacer.  

Autrement dit, il a créé ce terme pour démontrer à quel point ses moteurs à vapeur étaient meilleurs par rapport aux machines entraînées par des chevaux. Dans la mesure où la création de cette unité de mesure ne se souciait pas de la précision, les mises en œuvre des directives du système métrique et du système impérial ont chacune apporté des modifications aux chiffres initialement proposés par James Watt. Quant à savoir pourquoi l’usage de cette unité perdure jusqu’à présent – et ce, malgré la création du watt, une unité de mesure de la puissance en l’honneur de James Watt –, les experts ont expliqué que c’est pour des raisons purement linguistiques.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Brian
Brian
1 mois

Bonjour,
C’est bizarre, je lis plusieurs articles sur votre article et par moment je lis les articles comme si j’étais sur un smartphone.
Vous avez bien Newspaper Version 11.5.1 ?
Merci