Cette marque française montre la voie : ses chaussures sont conçues sans produits d’origine animale

A l’heure où la question de l’exploitation animale est au cœur des débats, une start-up du nom de Minuit Sur Terre a décidé de produire ses propres chaussures véganes. Ici, tout est fabriqué à partir de blé, de maïs et d’autres céréales.

 

Une façon de combattre l’exploitation animale

L’initiative de Minuit sur Terre est à saluer. On le sait, l’industrie de la mode entraîne le massacre de millions d’animaux. Malgré une législation européenne qui se veut de plus en plus protectrice des animaux (en France par exemple, l’importation des peaux de chiens et de chats est interdite), la torture des animaux reste omniprésente pour la confection de vêtements et d’accessoires.

En Asie par exemple, les chiens sont frappés, tués et dépecés pour leur peau comme le révèle cet article de la PETA. Des renards finlandais sont capturés, emprisonnés et gavés pour leur fourrure. Il faut dire que les ventes de peaux sont au beau fixe : Kopenhagen Furs, une maison d’enchères, a réalisé en 2015 27,4 millions de ventes. C’est tout un marché qui bénéficie de ces pratiques, et Minuit Sur Terre compte bien le court-circuiter.

Des chaussures faites à base de céréales

Dans une interview accordée à Madmoizelle, Marie, la bordelaise créatrice de la marque, explique sa démarche. Difficile pour elle de trouver chaussure à son pied, soit les chaussures n’étaient pas à son goût, soit elles étaient issues de l’exploitation animale. Elle a donc souhaité fabriquer des chaussures véganes à partir de matériaux écologiques avec des céréales.

Via une campagne financée par la communauté de Kiss Kiss Bank Bank, elle a réussi à trouver l’argent nécessaire au développement de son entreprise, soit 40 000 €, en seulement quelques semaines. Désormais, les chaussures Minuit sur Terre sont produites au Portugal.

 

Un succès mérité

Toujours sur Minuit Sur Terre, Marie affirme vouloir « rendre le véganisme glamour », avec une « fabrication éthique ». Aujourd’hui, les modèles vont de 95 à 140 € et se vendent comme des petits pains. Un succès amplement mérité pour une marque qui montre l’exemple !


Si 23 personnes sont réunies, il y a une chance sur deux pour que deux d’entre elles aient leur anniversaire le même jour

— @DailyGeekShow