On sait enfin comment les chats ont réussi à conquérir le monde

On les adore et pourtant tellement de mystères les entourent encore aujourd’hui. En analysant les gênes de fossiles de chats dans différentes régions, les scientifiques ont découvert leur histoire à travers le monde. Une histoire aussi fascinante qu’étonnante.

Un contrat entre humains et chats

Une étude publiée dans le magazine Nature Ecology et Evolution s’est penchée sur l’histoire de nos petites boules de poils préférées. Il y a bien longtemps, un accord a été passé entre les humains et les chats. Ceux-ci, en échange d’un foyer confortable et de nourriture, devaient alors chasser les souris et nuisibles des granges afin de garder les aliments sains et saufs. « Les deux côtés profitaient l’un de l’autre, les humains étaient heureux, il y avait moins de rongeurs, et les chats avaient de la nourriture » affirme Eva-Maria Geigl, généticienne à l’institut Jacques Monod à Paris.

Les scientifiques ont étudié les gènes des ossements d’au moins 200 chats découverts dans des sites archéologiques au Proche-Orient, en Afrique et en Europe. Ces fossiles dataient de 100 à 9000 ans. On sait d’ores et déjà que les premiers chats auraient été domestiqués, il y a environ 10 000 ans, par les premiers agriculteurs en Egypte. En plus de permettre aux chercheurs de dater le moment de la domestication de cet animal solitaire et têtu, les résultats révèlent beaucoup plus sur la façon dont ils ont commencé à s’introduire dans nos maisons à travers le monde tout au long de notre histoire.

Représentation d’un chat chassant un oiseau dans la tombe de Nebamun retrouvée en Egypte

Les chats, compagnons de voyage de l’Homme

L’analyse ADN de ces fossiles révèle que nos chats domestiques proviennent tous de la même espèce. L’espèce qui s’est alors développée et a été domestiquée descend du chat sauvage africain, ou Felis Silvestris lybica. Il était pour le moment impossible de déterminer laquelle des cinq sous-espèces de chat sauvage (Felis Silvestris) avait été domestiquée.

Il y a environ 7000 ans, les chats ont commencé à apparaître en Europe ainsi que dans de régions de l’ouest. Comprenant leur utilité indéniable, les agriculteurs ont donc amené les chats avec eux dans leur périple. Les chercheurs ont également retrouvé des fossiles du Felis Sylvestris dans un port viking au nord de l’Allemagne. Tout porte alors à croire que les chats étaient amenés par voie fluviale. En effet, les bateaux pouvaient également être infestés de rongeurs qui se servaient dans les vivres. Il était donc important pour le bon déroulement du voyage, d’avoir un prédateur qui les chasse sans que celui-ci ne soit trop encombrant.

Tout au long du périple de l’homme dans sa conquête du monde, le chat était donc présent pour l’accompagner. « Lorsqu’on nous regardons le schéma que nous avons, cela nous raconte l’histoire de la mobilité humaine : chemins de guerre, voies commerciales et surtout chemins de navigation. Ce doit être un chat qui était à l’époque très attrayant pour les gens, car il s’est répandu très efficacement » a déclaré Eva-Maria Geigl.

Pourtant solitaires, les chats n’ont eu de cesse d’accompagner les humains au cours de l’Histoire

D’exterminateurs à boules de poils fétiches

Pendant des années, les chats étaient donc utilisés pour chasser les nuisibles quel que soit le lieu où l’espèce humaine se déplaçait. Pour aller plus loin, les chercheurs ont également décidé de se pencher un peu plus sur un autre aspect de nos félidés : leurs pelages. En effet, à la différence de leurs cousins sauvages, seuls les chats domestiques possèdent des pelages tachetés.

Ce motif était déjà connu pour provenir d’un seul gène, propre à cette caractéristique. Alors Eva-Maria Geigl et ses collègues ont décidé de le rechercher dans l’ADN des chats anciens. On le découvre pour la première fois au Moyen Age, ce qui nous suggère que la domestication et l’élevage n’ont pas débuté avant. Les chercheurs suggèrent également que domestiquer un chat ne fut pas une mince affaire à l’époque. Après tout, ils ont une réputation de teignes à tenir.

Tachetés, tigrées, isabelles … On retrouve désormais différents pelages chez les chats domestiques, pour notre plus grand plaisir

Les chats, éternel mystère encore non résolu

L’élevage sélectif des chats, tel qu’on peut le connaître de nos jours, a réellement débuté au 19e siècle. Les chats à plis écossais ou les Bengals sont apparus à partir de cette période. Eva-Maria Geigl et son équipe souhaiteraient continuer les travaux sur les chats, notamment comment les traditions sur les chats noirs sont apparus.

Désormais véritable star de l’internet, le chat nous a finalement accompagnés dans nos déplacements majeurs tout au long de l’histoire. L’être humain a eu besoin de lui. Le chat l’a bien compris et l’a donc utilisé pour se frayer peu à peu à son chemin afin de conquérir le monde.

De nos écrans à nos propres lits, on le retrouve désormais partout, et souvent pour notre plus grand plaisir. Mais n’oublions jamais que cet animal entêté et parfois mal élevé a choisi de son plein gré de nous suivre et de se faire domestiquer. N’aurait-il pas au final un autre projet derrière la tête ?

Découvrez en résumé vidéo l’origine de la domestication des chats, des fermes anciennes à nos sofas modernes :


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux