Chat
— Somarble / Shutterstock.com

Les chats sont des animaux connus pour leur curiosité, leur témérité et leur talent pour générer des évènements qui permettent de partager des vidéos mignonnes et hilarantes sur Internet. Selon une nouvelle étude, les chats pourraient aider à résoudre des enquêtes criminelles.

Selon une récente étude publiée dans la revue Forensic Science International : Genetic Supplement Series, les animaux de compagnie ayant été présents sur une scène de crime peuvent être utiles pour recueillir des preuves clés. Des chercheurs en sciences médico-légales de l’université Flinders ont notamment décidé d’examiner la présence et le transfert d’ADN humain sur des animaux de compagnie. Ils ont constaté que des niveaux détectables d’ADN ont été trouvés dans 80 % des 20 chats de l’étude.

Plus importants encore, des profils interprétables pouvant être liés à un suspect ont été trouvés chez 70 % des chats testés. Mais il y a malheureusement un revers à la médaille. Si les animaux de compagnie peuvent effectivement aider à résoudre un crime en hébergeant de l’ADN, ils peuvent également altérer les scènes de crime en y introduisant un ADN étranger. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne les chats, qui ont plus tendance à se promener hors des limites de leur foyer.

Quoi qu’il en soit, les animaux de compagnie doivent être pris en compte dans les enquêtes criminelles, et d’autres études doivent ainsi être menées pour comprendre avec plus d’exactitude comment ils peuvent apporter ou altérer des preuves dans ces enquêtes.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments