Tout comme nous, les chats sont droitiers ou gauchers !

Chez les humains, 90 % des personnes sont latéralisées. Elles ont une préférence d’utilisation de leur main droite pour une majorité d’activités, comme se brosser les dents ou écrire. Qu’en est-il chez les chats ? Une étude vient d’être publiée dans la revue Animal Behaviour sur le sujet et les chercheurs ont fait une drôle de découverte !

 

Les chats ont aussi une préférence d’utilisation d’une de leurs pattes avant

Le comportement latéralisé est un trait humain. Pendant longtemps les chercheurs ont pensé que cette caractéristique était propre aux Hommes. Or, un grand nombre d’animaux ont un comportement similaire. Les scientifiques ont ici demandé à des maîtres d’étudier le comportement de leurs animaux domestiques : 44 chats stérilisés (24 mâles et 20 femelles).

Les chercheurs ont pris en compte trois situations quotidiennes pour les chats : descendre un escalier, enjamber la litière et se coucher sur le côté. Un quatrième test a été effectué, celui du choix de la patte pour attraper des croquettes placées dans un jouet troué. Chaque situation a été observée et notée 50 fois. Les résultats montrent une latéralisation des chats, ils utilisent plus une patte que l’autre suivant les « épreuves ».

Plus précisément, 73 % des chats préfèrent utiliser une patte que l’autre lorsqu’il s’agit d’attraper de la nourriture, 70 % pour descendre les escaliers, et 66 % pour entrer dans la litière. Toutefois, seulement 25 % d’entre eux adoptent un comportement latéralisé concernant le côté sur lequel ils se couchent. Sur les 44 chats, les trois quarts sont latéralisés, mais ce n’est pas la seule découverte qu’ont pu faire les chercheurs.

 

Plus de mâles gauchers et de femelles droitières

L’étude sur le comportement des chats semble inattendue et les chercheurs font pourtant une seconde découverte. Les mâles sont plus souvent gauchers chez les chats, et les femelles droitières.

« Sur plusieurs points, il est surprenant de constater que le sexe de l’animal ait un effet alors que l’échantillon ne comprend que des animaux stérilisés », inscrivent les chercheurs.

Comme d’autres espèces, les félins ont une attirance plus affirmée pour une patte plutôt que l’autre une fois l’âge adulte atteint.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux