chatgpt-loi
— Thaspol Sangsee / Shutterstock.com

Bien que Chat GPT ait suscité de nombreuses controverses au cours de ces derniers mois, il s’agit indéniablement d’une technologie révolutionnaire. A Porto Alegre, l’une des plus grandes villes du sud du Brésil, un conseiller municipal a fait voter une loi rédigée par l’intelligence artificielle. Ce dernier n’a révélé cette information qu’après l’adoption de la loi.

Les vols de compteurs d’eau sont un vrai fléau dans la ville de Porto Alegre au Brésil. Le conseiller municipal Ramiro Rosário a ainsi demandé à ChatGPT de rédiger le projet de loi avec la commande suivante : « loi municipale de la ville de Porto Alegre, d’origine législative et non de l’exécutif, qui traite de l’interdiction de facturer au propriétaire le paiement d’une nouvelle horloge de comptage d’eau par le Département municipal de l’eau et des eaux usées (DMAE) en cas de vol ».

En quelques secondes, l’intelligence artificielle a présenté huit articles et une justification, qui ont été envoyés à la mairie de la ville sans aucun changement. Le texte a seulement été corrigé par le service de rédaction législative afin d’adapter le langage avant d’être envoyé aux commissions. Il a été voté à l’unanimité par les 36 conseillers municipaux de la ville.

La nouvelle loi est entrée en vigueur le 23 novembre dernier. C’est seulement après son adoption que Ramiro Rosário a publiquement dévoilé que le texte avait été rédigé par ChatGPT. « Il serait injuste envers la population de courir le risque que le projet ne soit pas approuvé simplement parce qu’il a été écrit par l’intelligence artificielle », a-t-il déclaré. Pour rappel, le créateur de One Piece a demandé à ChatGPT d’écrire la suite de l’histoire.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments