Un château vieux de 3 000 ans et quasiment intact vient d’être découvert au fond d’un lac !

Décidément, la Turquie recèle de merveilles archéologiques. Un mystérieux château vieux de 3 000 ans vient en effet d’être découvert par une équipe de chercheurs, alors qu’il était submergé dans les profondeurs du lac de Van. 

 

Les archéologues recherchaient le monstre du Lac Van…

Les cités perdues ont toujours fasciné les amateurs d’Histoire et de folklore. Ces légendaires royaumes submergés passionnent les chercheurs. À tel point que de nombreuses expéditions prennent place de par le monde pour en découvrir n’en serait-ce qu’un.

Mais cette fois-ci, ce n’est pas l’éventuelle trouvaille de l’Atlantide qui a poussé les archéologues de l’université turque de Van Yüzüncü Yıl à fouiller les fonds marins du lac de Van : c’est plutôt le mythique monstre qui se cacherait dans ses profondeurs et qui, à la manière du Loch Ness, a été « repéré » dans une vidéo amateur.

Tahsin Ceylan, chef de l’équipe de plongeurs ayant fait l’incroyable découverte, a déclaré à Daily Sabah : « Une rumeur disait que quelque chose se trouvait peut-être dans le lac, mais les archéologues et les musées nous disaient qu’on ne trouverait rien ».

 

Pas de monstre, mais un château qui date de la civilisation Urartu

Au fur et à mesure de leurs fouilles, les archéologues n’ont certes pas découvert le monstre du Lac de Van, mais ont trouvé un gigantesque château submergé. Les murailles de la bâtisse s’étendent sur près d’un kilomètre, et s’élèvent à 4 mètres de haut. Grâce à l’eau alcaline du lac, la conservation du bâtiment s’est faite sans mal et le tout réside en plutôt bon état.

D’après les chercheurs, le château daterait du royaume Urartu (ou Ourartou), autrement dit du IXe siècle avant Jésus-Christ. À son apogée, le royaume, qui se situait sur le haut-plateau arménien, s’étendait de l’actuelle Géorgie à l’actuel Iran, en passant par le nord de la Syrie, par l’Irak et bien évidemment par la Turquie. En tout et pour tout, la civilisation Urartu a prospéré du IXe siècle avant Jésus-Christ jusqu’à sa destruction par l’invasion mède, en 590 avant Jésus-Christ.

C’est dans ce magnifique lac que se trouve le château submergé

D’autres découvertes capitales dans la région

Ce château, secrètement gardé par les eaux, aurait été découvert plus tôt si le niveau du lac n’avait pas dramatiquement augmenté durant ce dernier millénaire. Pour autant, certaines parties du royaume restent encore au-dessus des eaux, et sont en ce moment même le sujet de fouilles archéologiques.

En réalité, le château du lac de Van est loin d’être une exception. D’autres nombreuses trouvailles ont été effectuées dans la région. Au fil des recherches, les plongeurs ont trouvé l’année dernière un énorme terrain de stalagmites, s’étendant sur 4 kilomètres dans les profondeurs du lac. Ils ont également décelé des pierres tombales vieilles de 1 000 ans et datant donc des dynasties seldjoukides. Plus tôt dans l’année, l’équipe de chercheurs a également découvert un sous-marin russe, qui a supposément coulé en 1948.

Dans tous les cas, Tahsin Ceylan se délecte de cette trouvaille : « C’est un miracle d’avoir découvert ce château submergé. […] Nous avons localisé avec précision le château et l’avons photographié. Nous pensons avoir découvert une nouvelle zone que les archéologues et les historiens pourront étudier ». C’est une trouvaille de plus pour la Turquie, qui accueille déjà bon nombre de vestiges archéologiques.

Le lac de Van.

Si nous osons dire la vérité sur le passé, peut-être oserons-nous dire la vérité sur le présent.

— Ken Loach