chat pologne
― elwynn / Shutterstock.com

Les chats font partie des animaux de compagnie les plus répandus dans le monde. Il y a quelques jours, l’Académie polonaise des sciences a catégorisé le chat domestique comme une « espèce exotique envahissante ». La nouvelle a été mal accueillie par ceux qui affectionnent le félin.

Les chats s’attaquent aux oiseaux et à d’autres animaux

Le chat est désormais considéré comme une espèce invasive en Pologne. Cette décision a provoqué l’indignation des défenseurs des chats.

L’Académie polonaise des sciences explique dans un rapport que le chat domestique (Felus catus) a été catégorisé comme espèce envahissante en raison de son influence négative sur la biodiversité indigène. En effet, le félin s’attaquerait à un grand nombre d’oiseaux et de mammifères chaque année.

Très vite, les amoureux des chats ont manifesté leur mécontentement vis-à-vis de cette nouvelle classification. Wojciech Solarz, un biologiste de l’Académie polonaise des sciences, ne s’attendait pas à une telle réaction du public. Il souligne que 1 786 autres espèces figurent déjà dans la base de données gérée par l’Institut de conservation de la nature de l’académie. Cependant, personne ne s’est jamais opposé à un quelconque ajout.

chat Pologne
— Fox_Ana / Shutterstock.com

L’institut ne demande pas d’euthanasier les chats

Wojciech Solarz a expliqué que les critères pour considérer le chat domestique comme une espèce invasive sont remplis à 100 %. Il note qu’il s’agit d’une espèce exotique, car il a été domestiqué pour la première fois il y a environ 10 000 ans, « dans le berceau des grandes civilisations de l’ancien Proche-Orient, qui s’étendait de la vallée du Nil jusqu’au sud de la Mésopotamie ».

Le biologiste note également que les réactions négatives peuvent provenir d’un malentendu. Certains médias auraient notamment donné l’impression que l’Académie polonaise des sciences appelait à euthanasier les chats. Pour clarifier la situation, cette dernière a déclaré sur les réseaux sociaux qu’elle s’opposait à toute cruauté envers les animaux.

Pour pallier ce problème, l’institut recommande aux propriétaires de limiter les sorties de leurs chats, surtout pendant la saison de reproduction des oiseaux. En Pologne, 140 millions d’oiseaux seraient tués chaque année par ces félins.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Mathilde Dugomeau
Mathilde Dugomeau
2 jours

Dans la perspective d’un monde plus végétarien, les carnassiers sont à modérer car nous pourrions manquer de protéines animales. J’adore les chats et les oiseaux, quel cruel dilemne !