charge laser
© Jinyong Ha / Université Sejong

Avec l’augmentation des besoins en produits et gadgets électroniques pour portables, ordinateurs et voitures et avec l’avènement de la 5G qui consomme énormément d’énergie, des spécialistes ont mis au point un nouveau système de charge laser. Un système sans fil qui transmet la puissance sur 30 mètres. Explications.

Ce nouveau système a été développé pour des chercheurs de l’université de Sejong, en Corée du Sud. Il fonctionne à l’aide d’une lumière infrarouge pour transférer en toute sécurité de la puissance sur des distances allant jusqu’à 30 mètres. Un système de transfert de puissance optique sans fil et à longue portée qui pourrait notamment garantir une transmission de puissance en temps réel, et ce, à l’aide de récepteurs mobiles et fixes.

Cette méthode de transfert de puissance est appelée « charge laser distribuée ». Elle fournit notamment un éclairage de haute puissance, sans perdre beaucoup de lumière. Ce système est composé de deux parties : un émetteur installé dans une pièce et un récepteur intégré à un appareil électronique. Lorsque ces deux dispositifs sont sur la même ligne, une ligne laser se forme au-dessus de l’air, ou bien dans un espace libre. Cela permet au système de fournir une puissance s’appuyant sur la lumière. Si un obstacle est sur la ligne, le dispositif passe alors en mode alimentation sans danger. L’émetteur est une source d’alimentation optique utilisant un amplificateur de fibre à l’erbium. De son côté, le récepteur est composé d’un rétroréflecteur, une cellule photovoltaïque qui convertit le signal optique en énergie électrique, et d’une LED qui s’allume lorsque l’alimentation circule.

Les résultats des experts ont finalement montré que ce système pouvait garantir une puissance optique de 400 mW. La puissance électrique est de 85 mW. Cette puissance peut alimenter des petits capteurs et pourrait même être augmentée pour charger des appareils mobiles. « L’utilisation du système de charge laser pour remplacer les cordons d’alimentation dans les usines pourrait permettre d’économiser sur les coûts de maintenance et de remplacement », a déclaré le chef de l’équipe de recherche, Jinyong Ha, de l’université de Sejong. « Cela pourrait être particulièrement utile dans les environnements difficiles où les connexions électriques peuvent provoquer des interférences ou présenter un risque d’incendie. »

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments