planetes-systeme-solaire
— Vadim Sadovski / Shutterstock.com

De récentes simulations ont montré que le simple passage d’une étoile à proximité du Système solaire, modifiant sensiblement l’orbite de Neptune, engendrerait une instabilité croissante à même de plonger ce dernier dans le chaos.

3 000 simulations de survols d’étoile

Dans le cadre de travaux pré-publiés sur le serveur arXiv, Garett Brown et Hanno Rein de l’université de Toronto ont effectué près de 3 000 simulations de survols d’étoile afin d’établir leur effet sur la dynamique du Système solaire à très long terme.

Étroitement liées à la masse de l’astre visiteur et sa distance, les perturbations engendrées ont été calculées sur une période allant jusqu’à 4,8 milliards plus tard (les sessions s’arrêtaient plus tôt lorsqu’une planète était éjectée du système ou détruite).

Les chercheurs ont constaté qu’une modification d’environ 0,1 % de l’orbite de Neptune (correspondant à une modification de sa position d’environ trois fois la distance entre le Soleil et la Terre), causée par le passage d’une étoile de masse solaire à environ 37 milliards de kilomètres, suffirait à provoquer le désalignement des planètes.

Planète Neptune
— NASA images / Shutterstock.com

« Ces faibles perturbations ne détruiraient pas immédiatement le Système solaire, elles le secouraient juste un peu, mais engendreraient une instabilité croissante au cours des millions ou milliards d’années suivants », explique Rein.

Un désordre généralisé observé dans 26 des simulations réalisées

Si 960 des 2 880 simulations réalisées ont impliqué des perturbations trop faibles pour être mesurées, parmi les 1 920 restantes, 26 se sont soldées par un désordre généralisé, impliquant des collisions entre Mercure et Vénus, la Terre et Mars, ou l’éjection pure et simple d’Uranus, Neptune ou Mercure hors du Système solaire.

« La voie de l’instabilité dynamique du Système solaire est déterminée en dernier ressort par le chaos », explique Brown. « Cependant, le chemin le plus probable vers l’instabilité est une résonance entre Mercure et Jupiter qui conduit à une augmentation de l’excentricité de Mercure. Cela peut conduire à une collision avec Vénus. »

Soyez toutefois rassurés. Le Système solaire se trouvant dans une zone relativement « déserte » du cosmos, ce type d’évènement ne se produirait qu’une fois tous les 100 milliards d’années environ.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments