Vely / Shutterstock.com

Une designeuse pourrait avoir trouvé une solution pour venir à bout de la pollution aux mégots. En utilisant des champignons, elle a créé un cendrier capable de faire disparaître les mégots qui y sont déposés.

Sur les trottoirs ou sur les plages, les mégots sont partout. Près de 66 % d’entre eux finissent dans la nature une fois la cigarette fumée. Or, ce petit déchet orange met plus de 15 ans à se décomposer, libérant au passage de nombreuses substances toxiques. Les recycler pourrait permettre de limiter leur profusion mais cela reste à l’heure actuelle très compliqué. Mais Audrey Speyer, designeuse installée à Bruxelles, a imaginé une solution pour faire disparaître en seulement quelques semaines ces petits déchets.

"MYA"Mycelial Ashtray absorbing and digesting contaminants from cigarettes butts.#myceliumbased #mycoremediation #livingdesign #materialfutures #PuriFungi

Publiée par PuriFungi sur Jeudi 18 juillet 2019

Pour cela, elle fait appel à une solution naturelle : MYA (abréviation de
Mycelial Ashtray), un champignon. Avec sa start-up Purifungi, Audrey travaille depuis 3 ans sur la digestion des champignons. Après avoir élaboré des techniques de dépollution des sols, elle a l’idée d’un cendrier capable d’éliminer les mégots déposés et ce sans faire appel à l’Homme ou à une machine.

Le cendrier se compose d’une « litière de paille, de copeaux, de bois et de carton ». Les champignons peuvent facilement se développer dans cet environnement. Chaque mégot est progressivement recouvert par les champignons dès qu’il est déposé dans le cendrier. Ils le mangent et le digèrent par le mycélium, des filaments qui permettent au champignon de grandir.

Au bout de 15 jours, le champignon recouvre entièrement le mégot. Il faut compter deux mois pour qu’il le fasse disparaître entièrement. Le mégot est alors transformé en une résine. Avec elle, il est possible de faire des briques, un substitut de cuir ou de plastique.

Non seulement le cendrier permet de recycler l’un des déchets les plus difficiles à traiter, mais il peut aussi être mis dans son jardin. Il suffit de le planter dans le sol. A la manière d’un terreau, il améliorera la qualité de la terre en se décomposant.

The XXL version of our "Champtray" product (c) Tomáš Libertíny

Publiée par PuriFungi sur Mercredi 31 juillet 2019

L’innovation a conquis la ville de Charleville-Mézières. Elle va expérimenter le cendrier pour la première fois dans le cadre
du festival Le Cabaret Vert. Du 22 au 25 août prochain, les festivaliers fumeurs vont pouvoir tester cette innovation qui pourrait s’étendre à d’autres événements par la suite.

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Aurélie Pelletier Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Aurélie Pelletier
Invité
Aurélie Pelletier

Ce serait fantastique si cette invention se diffusait dans le monde entier !
Bravo!