En analysant la réaction de votre cerveau, cette technologie étonnante pourrait bientôt remplacer vos mots de passe

image de une mot de passe le mot de passe via Shutterstock

Le cerveau humain ne cessera donc jamais de nous étonner ? Les chercheurs de l’université américaine de Binghamton ont découvert que sa réaction face à certains mots pourrait remplacer les mots de passe. En effet, l’empreinte cérébrale serait bien plus efficace et quasiment invulnérable. Ainsi, le système fonctionnerait presque comme les empreintes digitales mais avec les capacités du cerveau. SooCurious vous en dit plus sur ce système qui pourrait bien révolutionner la sécurité.

Bientôt vous n’aurez plus à vous rappeler de vos mots de passe d’email ou de comptes bancaires compliqués. En effet une étude récente a montré que la manière dont le cerveau répond à certains mots pourrait être utile pour remplacer les mots de passe. Dans cette étude intitulée « Brainprint », et publiée dans le magasine Neurocomputing, des chercheurs de l’université de Binghamton on observé les signaux émis par le cerveau de 45 volontaires pendant que ceux-ci lisaient une liste de 75 acronymes (par exemple FBI ou DVD).

Ils ont enregistré les réactions du cerveau à chaque groupe de lettres, en se concentrant sur la partie du cerveau qui gère la lecture et l’association de mots et ont découvert que le cerveau des participants réagissait différemment à chaque acronyme, assez pour qu’un système informatique puisse reconnaitre et identifier chaque volontaire avec 94 % de certitude.

 

Des empreintes qui ont la réputation d’être complètement inviolables 

proffesseur-Sarah-Laszlo.

Les résultats de cette étude suggèrent que les empreintes cérébrales pourraient être utilisées pour verifier l’identité d’une personne. Selon Sarah Laszlo, professeur assistante en psychologie à l’université de Binghamton et co-auteure de l’étude, les empreintes du cerveau sont beaucoup plus intéressantes parce qu’elles sont effaçables et ne peuvent pas être volées par des personnes mal intentionnées, à la difference d’une empreinte de doigt ou l’empreinte rétinienne.

« Si l’empreinte digitale d’une personne est volée, elle ne peut pas faire pousser un autre doigt, pour remplacer l’empreinte compromise, l’empreinte de cette personne est compromise pour toujours parce que les empreintes sont ineffaçables. C’est la difference avec les empreintes cérébrales, qui sont partiellement effaçables. Il est donc moins probable que des agresseurs soient capables de subtiliser une empreinte cérébrale à une personne non consentante. La personne pourrait alors simplement réinitialiser son empreinte », explique Sarah Laszlo.

 

Des applications possibles pour les informations de haute sécurité dans les lieux sensibles

proffeseur-Zhanpeng-Jin

 

Zhanpeng Jin, le professeur assistant en génie électrique et informatique à l’université de Binghamton, ne voit pas l’empreinte cérébrale comme un simple système utilisable que pour les applications de faible sécurité (email, téléphone…) mais que son utilisation pourrait être appliquée à une échelle beaucoup plus importante.

« Nous avons tendance à voir les applications de ce système élevées à l’échelle de la haute sécurité comme le Pentagone, les laboratoires de l’Air Force, dans ces endroits où il n’y a pas beaucoup de personnes autorisées à entrer, afin que ces personnes n’aient pas à s’identifier constamment comme avec un téléphone ou un ordinateur », explique-t-il.

 

Cette nouvelle étude nous prouve encore une fois les ressources illimitées du cerveau humain. Plus besoin de se creuser les méninges pour trouver un mot de passe difficile à mémoriser, désormais vous pouvez vous identifier simplement à l’aide de votre empreinte cérébrale. À la rédaction, nous sommes ravis de la découverte de ce nouveau procédé qui va nous faciliter la vie. Pensez-vous que ce système permettra d’augmenter la sécurité de vos mots de passe ou que lui aussi finira par démontrer des failles de sécurité ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux