Hallucinations, pertes de mémoire, faux souvenirs…. 12 symptômes qui se manifestent lorsque vous manquez de sommeil

Une étude menée par le laboratoire du sommeil de l’université de Berkeley, en collaboration avec le journal international de la santé, explique les effets produits lorsque des personnes ne respectent pas les 7 à 8 heures de sommeil par nuit recommandées. Des effets secondaires qui peuvent aller de la perte de mémoire à la colère accrue, voire aux hallucinations… SooCurious vous en dit plus sur ces curieux phénomènes.

Envie de dormir ? Incapable de vous concentrer ? Voila ce qui se passe lorsque vous manquez de sommeil, c’est un véritable danger pour votre cerveau à court, mais aussi à moyen terme. Cette nouvelle étude vous liste point par point ce que vous faites encourir à votre corps :

Les pertes de mémoire

Perte-de-mémoire-2 Homme qui réfléchit via Shutterstock

L’hippocampe, une structure en forme de lune située dans le lobe temporal du cerveau humain, montre un modèle distinct d’activité neuronale lorsque le cerveau accumule des informations. Les scientifiques ont émis la théorie que le cerveau rejoue le meme modèle d’activité en dormant afin d’enregistrer l’information. Plus vous perdez des heures de sommeil et plus vous perdez de la mémoire à long terme.

 

La colère

colèreHomme en colère via Shutterstock

Le manque de sommeil nous fait nous concentrer en priorité sur les choses négatives, empêche de bien interpréter les expressions faciales et par conséquent entraine des disputes irraisonnées. Ce côté colérique pourrait être en partie un résultat de l’interruption de la communication entre les régions du cerveau. Lorsqu’un cerveau est bien reposé, il y a une connexion entre les amygdales, une structure du système limbique impliquée dans la reconnaissance et l’évaluation de la charge émotionnelle des stimuli sensoriels, et le cortex préfrontal médian qui aide à réguler les émotions ; le manque de sommeil coupe cette connexion et laisse votre mauvaise humeur prendre le dessus.

 

Esprit fatigué

esprit-fatiguéDifficulté à discuter de divers sujets via Shutterstock

Le manque de sommeil affecte les capacités cognitives comme par exemple les divergences de pensées qui aident en temps normal à changer de sujet dans une conversation. Les scientifiques ont découvert que l’activité du gyrus frontal inférieur accélère lorsque des personnes en manque de sommeil essayent de trouver d’autres sujets de conversation, ce qui démontre que le cerveau ralentit en ce qui concerne les diversions de pensées pour compenser l’activité cognitive détériorée.

 

Les hallucinations

Hallucination Hallucinations via Shutterstock

Un cerveau bien reposé filtre les stimuli extérieurs, bruits, odeurs, lumière… pour séparer ce qui est important de ce qui ne l’est pas et permet ainsi d’éviter une surcharge sensorielle. Lorsque le cerveau ne peut pas filtrer ces informations, c’est un véritable chaos. Apres une nuit blanche les personnes peuvent se mettre à voir ou à sentir des choses qui n’existent pas, y compris des objets.

 

La tête dans les nuages

Tête-dans-les-nuagesTête dans les nuages via Shutterstock

On perd tous notre concentration de temps en temps, mais l’activité du cerveau liée à la durée de l’attention change lorsque les personnes manquent de sommeil. Apres un sommeil réparateur, ces durées d’inattention correspondent à une altération de la fonction du thalamus et un manque d’activité du lobe frontal et du lobe pariétal, ce qui signifie que l’on est déconcentré lorsque l’on s’ennuie. Mais quand une personne qui manque de sommeil est déconcentrée, elle subit aussi des troubles de la conscience visuelle, elle est donc complètement déconnectée du monde réel l’espace d’un instant.

 

Les faux souvenirs

Faux-souvenirs
Faux souvenirs via Shutterstock

Lorsque le cerveau n’est pas assez reposé il est incapable d’encoder les souvenirs à cause de l’altération de l’hippocampe, du cortex préfrontal et de la région du lobe pariétal. Une étude a montré que les personnes sont plus susceptibles d’intégrer de fausses informations dans leurs souvenirs après une nuit sans dormir.

 

Rétrécissement cérébral

rétrecissement-du-cerveau

 

Une étude scientifique a démontré que les adultes en bonne santé mais qui manquent de sommeil perdent du volume dans le lobe frontal, pariétal et temporal. Cependant les scientifiques n’ont pas encore déterminé si c’est le manque de sommeil qui est responsable du rétrécissement ou si c’est le rétrécissement qui induit des insomnies.

 

Trouble de l’élocution

élocution

Le lobe temporal, région du cerveau responsable du langage, est très effectif chez les personnes bien reposées mais inactif dans les cas de manque de sommeil et cela se ressent sur leur prononciation.

 

Des fringales

FringalesFringales via Shutterstock

Manque de sommeil signifie décroissement de l’activité dans le lobe frontal, qui contrôle la prise de décision et plus d’activité dans les amygdales, qui jouent un rôle clef dans la détection de la peur. Tout cela crée un mécanisme du cerveau qui engourdit le jugement et emballe le désir de satisfaction – un état idéal pour se goinfrer par exemple de bacon.

 

Mauvaise évaluation des risques

Mauvaise-évaluation-des-risques-Perte d’argent via Shutterstock

Lorsque des personnes en manque de sommeil prennent des décisions économiques, la partie du cerveau qui gère le sentiment de récompense, qui se situe dans le cortex préfrontal, s’allume et suggère une idée de gain. Mais quand le choix risqué ne fonctionne pas, l’activité cérébrale décroît dans la region liée à la punition et à l’aversion, ce qui implique que cela leur importe peu de perdre de l’argent, ce qui n’est pas le cas lorsqu’ils sont bien réveillés.

 

Lésions cérébrales

lesion-cérébrale

Ajoutez le manque de sommeil à la liste des choses qui entrainent une détérioration des cellules cérébrales, dans ce cas plus particulièrement dans le tronc cérébral. Les lésions peuvent êtres définitives, ce qui rend donc inutile cette idée de rattraper ses heures de sommeil le week-end.

 

Ces douze points démontrant à quel point le sommeil est important identifient les risques que vous encourez en ne respectant pas les 7 à 8 heures de sommeil par nuit recommandées. À la rédaction de SooCurious, le nombre d’heures de sommeil varie selon les besoins de chacun des rédacteurs. En moyenne, dormez-vous plus ou moins longtemps que ces recommandations ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux