— Rodney Kane Bertola / Shutterstock.com

Il y a quelques jours, un chasseur américain a été mortellement blessé par le cerf qu’il pensait avoir abattu. Selon les autorités locales, il s’agirait du premier incident fatal de ce type à être répertorié dans l’Arkansas.

« Le cerf l’a mortellement entaillé avec ses bois »

Âgé de 66 ans, Thomas Alexander était un chasseur expérimenté vivant dans la région de Yellville. Alors qu’il chassait dans les montagnes voisines d’Ozark le 25 octobre dernier, celui-ci a appelé un membre de sa famille aux alentours de 18h30 pour le prévenir qu’il venait d’abattre un cerf. Si la chronologie exacte des évènements devient ensuite moins claire, il est probable que l’homme n’ait pas attendu 30 minutes, comme le recommande l’Arkansas Game and Fish Commission, avant de s’approcher de l’animal.

Selon Keith Stephens, porte-parole de la Commission, ce laps de temps permet de s’assurer que l’animal est bien mort, et pas seulement étourdi par la détonation ou blessé superficiellement. « Pour l’heure, nous n’excluons pas la possibilité qu’il ait effectivement attendu le délai recommandé avant de s’en approcher. Mais de toute évidence, le cerf n’était pas mort. Les médecins ont rapporté plusieurs blessures par perforation lors de son arrivée à l’hôpital. Nous supposons que le cerf l’a mortellement entaillé avec ses bois », a-t-il précisé.

Un incident similaire avait été enregistré en 2016

Aux alentours de 20 heures, Alexander a contacté par téléphone un autre membre de sa famille pour le prévenir qu’il avait été blessé par un cerf. Celui-ci a immédiatement alerté le 911, qui a rapidement dépêché les secours sur les lieux, mais le chasseur est mort des suites de ses blessures durant le trajet vers l’hôpital. Aucune autopsie n’a été pratiquée. Jusqu’à présent, les recherches entreprises pour tenter de localiser le cerf mâle impliqué, qui serait toujours en vie, n’ont rien donné.

Il ne s’agit vraisemblablement pas du premier incident de ce type à se produire dans la région. Comme l’a expliqué le porte-parole de l’Arkansas Game and Fish Commission, en 2016, un autre chasseur évoluant dans le comté d’Ashley, dans le sud de l’Arkansas, avait également été grièvement blessé après s’être approché d’un cerf qu’il croyait mort. Si l’homme avait finalement survécu à l’attaque, Keith Stephens conseille aux chasseurs d’être aussi prudents que possible lorsqu’un tel cas de figure se présente.

« Durant nos cours de sensibilisation, nous rappelons que la meilleure chose à faire est d’évoluer dans le dos de l’animal lorsque vous l’abordez. S’il vient à se relever, cela peut vous faire gagner quelques précieuses secondes, car il devra d’abord se retourner avant de vous charger », a-t-il conclu.

COMMENTEZ
2

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
FirstRosette de la prairie ensoleillée d'Occitanie Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Rosette de la prairie ensoleillée d'Occitanie
Invité
Rosette de la prairie ensoleillée d'Occitanie

Je peux exploser de rire ? ????

First
Invité
First

Ce matin,un lapin…