La maladie débilitante chronique des cervidés se propage actuellement aux États-Unis et au Canada. Souvent appelée maladie des cerfs zombies en raison des symptômes, celle-ci pourrait se transmettre à l’homme selon les chercheurs.

 

Une maladie débilitante chronique qui « zombifie » les cervidés

Touchant les cerfs et les élans, cette maladie débilitante chronique est évolutive et mortelle. Elle affecte principalement la moelle épinière et le cerveau et peut se déclarer des années après que l’animal l’a contractée. Caractérisée par une perte d’équilibre, des mouvements mal coordonnés, une salivation excessive, un comportement agressif et une perte de poids, elle est souvent qualifiée de « maladie des cerfs zombies ».

Il y a quelques jours, le Center for disease control and prevention (CDC), qui est l’instance américaine de contrôle et de prévention des maladies, a dévoilé des chiffres particulièrement inquiétants. Selon ses relevés, la maladie a été détectée dans 24 États américains, auxquels s’ajoutent plusieurs cas signalés au Canada, principalement au Québec. Son évolution est suivie de près par les chercheurs depuis 2010.

Celle-ci se transmet entre les animaux via les selles, la salive, le sang ou l’urine. Pour l’instant, il n’existe aucun traitement ni vaccin.

 

Des cas humains pourraient se déclarer dans les années à venir

Jeudi dernier, Michael Osterholm, directeur du Centre d’État de recherche et d’action sur les maladies infectieuses à l’Université du Minnesota, a tenu une conférence de presse. Au cours de celle-ci, il a notamment indiqué que selon les recherches menées, « des cas humains liés à la consommation de viande contaminée pourraient se déclarer dans les années à venir ». Pour l’heure, aucun cas de ce genre n’a été enregistré.

Ces déclarations vont dans le sens des résultats d’une étude réalisée par des scientifiques canadiens et allemands, qui avait révélé que les macaques pouvaient être contaminés en consommant de la viande d’animaux infectés. À l’époque, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (Acia), avait conclu que « le potentiel de transmission de la maladie débilitante chronique aux humains ne pouvait être exclu ».

Les autorités conseillent évidemment aux habitants des états dans lesquels des cas ont été signalés d’éviter de consommer de la viande de cerf.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de