Découvrez l’origine des cercles de fées, ces formations terrestres fascinantes observées dans les zones arides

De nombreuses formes surprenantes sont visibles partout sur la Terre et les scientifiques ne parviennent pas toujours à les expliquer. C’est notamment le cas des cercles de fées, ces étonnantes formes circulaires présentes en Namibie et observées récemment dans l’ouest australien. SooCurious vous dévoile les secrets de ces mystérieuses formes terrestres.

Les théories les plus folles pourraient affirmer qu’il s’agit de formes créées par des extraterrestres. Pourtant, il semble que les cercles de fées aient une origine terrestre. Ces étonnants cercles de terre dénués de végétation ont été récemment observés à Newman, une petite ville minière de la région de Pilbara (Australie). Cela est d’autant plus étonnant que ces cercles avaient été jusque-là seulement observés au sud-ouest de l’Afrique (en Namibie principalement).

visu-cercles-fee-3Les cercles de fées en Australie via Bronwyn Bell

Des scientifiques se sont alors de nouveau interrogés sur l’origine de ces formes parfaitement circulaires. Depuis que ces formes ont été découvertes, de nombreuses théories ont vu le jour, certaines étant plus vraisemblables que d’autres. Concernant leur définition, ils sont plutôt d’accord.

Les cercles de fées peuvent être définis comme de petites aires circulaires sans végétation et présentes dans des zones plutôt arides. Leur taille varie de 2 à 12 m de diamètre et sont généralement entourées par une couronne de végétation plutôt haute. Ces formes sont facilement visibles de haut alors qu’il est difficile de les repérer au sol.

visu-cercles-fee-2Un cercle de fées à Newman via Bronwyn Bell

Des analyses de photographies aériennes révèlent que les cercles observés en Australie sont presque identiques à ceux présents en Afrique, alors que 10 000 km les séparent. Autre fait surprenant à propos de ces formes, on remarque la présence d’eau à partir de 50 cm sous la surface, alors qu’il n’y a pas de végétation. Cela est d’autant plus étrange qu’on ne trouve pas de trace d’eau hors des cercles. Les scientifiques ont développé plusieurs hypothèses.

Une première explication imputerait ces formes aux termites qui mangent les racines des plantes annuelles. Une autre explication évoque l’idée de bulles de monoxyde de carbone remontant à la surface. Mais les analyses récentes vont plutôt dans le sens d’une origine végétale. Les cercles du Pilbara seraient dus à l’organisation des plantes du désert qui se battent pour l’eau.

visu-cercles-fee-1Les cercles de fées australiens en vue aérienne via Bronwyn Bell

Une analyse de la température et de la perméabilité du sol va dans le sens de cette hypothèse. La végétation conserve la surface plus fraîche et le cœur des cercles laisse passer l’eau. On note d’ailleurs des contrastes d’infiltration entre les zones de végétation et les cercles dénués de plantes. En revanche, la théorie liée aux termites ne fonctionne pas vraiment. Si plusieurs insectes sont présents dans les cercles de fées en Namibie, il n’y en a pas en Australie. La bataille des végétaux serait donc à l’origine de ces formes.

Si les scientifiques ont davantage de réponses quant à ces cercles parfaits, tout n’est pas encore résolu. La rareté des cercles de fées dans l’Outback australien rend cette découverte fascinante. Il semble que le désert australien n’ait pas encore livré tous ses secrets. Le désert australien abrite d’ailleurs un village surprenant nommé Coober Pedy.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux