— Kate Kultsevych / Shutterstock.com

Harry Potter a été une source d’inspiration pour de nombreuses personnes. La passion pour cette saga est telle que de nombreux autres domaines y font référence, et c’est valable même dans le domaine de la médecine. L’exemple le plus concret est notamment la céphalée de Poudlard.

Non, les enfants et les jeunes sont loin d’être les seuls à aimer Harry Potter. La saga a également une grande communauté de fans chez les adultes, dont certains sont d’éminents scientifiques. L’un de ces chercheurs a notamment nommé un problème de santé la céphalée de Poudlard. La céphalée de Poudlard (Hogwarts Headache en anglais) fait référence à un mal de tête généralisé et persistant causé par le fait d’avoir lu trop longtemps un livre. Ce mal porte ce nom car les premiers cas étudiés de ce phénomène ont été détectés chez des enfants qui ont eu très mal à la tête après avoir lu les livres Harry Potter de J.K. Rowling.

Le terme a notamment été inventé par le Dr Howard J. Bennett, et il l’a mentionné pour la première fois dans une lettre adressée au rédacteur en chef du New England Journal of Medicine en 2003. La lettre du Dr Bennett était intitulée « Céphalée de Poudlard – Misère pour les Moldus ». Cela suggère que le Dr Bennett devait également être un fan de la saga Harry Potter. Notons que ce problème n’est pas une maladie particulièrement dangereuse, et la douleur finit généralement par disparaître d’elle-même après un ou deux jours de repos.

Et vous, avez-vous déjà souffert d’une céphalée de Poudlard ?

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de